•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : malgré 30 ans de promesses, l’inégalité salariale persiste au fédéral

Un stylo sur un chèque.
Malgré 30 ans de promesses, les inégalités salariales persistent dans la fonction publique canadienne. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement Trudeau a promis dans le budget de s'attaquer aux inégalités salariales. Une éventuelle loi devrait forcer les employeurs assujettis à la règlementation fédérale à respecter le principe d'équité salariale. Au Canada, un chiffre fait consensus : à travail égal, quand un homme gagne 1 dollar, une femme touche 87 cents. Mais qu'en est-il pour la fonction publique fédérale?

Un texte de Vincent Maisonneuve et de Nathalie Lemieux

L’inégalité salariale au Canada, on en parle depuis des décennies. En mai 1984, un mois avant de devenir premier ministre, John Turner promet l’équité salariale aux employés de la fonction publique fédérale. Si le règne de M. Turner n’a duré que quelques mois, des inégalités salariales persistent plus de trois décennies plus tard.

Premier constat que l'on peut faire : les femmes sont surreprésentées dans les emplois les moins payants.

Dans son rapport annuel sur l’équité en matière d’emploi, le Conseil du Trésor du Canada confirme une surreprésentation des femmes dans les postes les moins payants de la fonction publique canadienne.

Parmi tous les postes dont le salaire est de moins de 65 000 $ par année, 66 % d'entre eux sont occupés par des femmes. À l’inverse, dans les emplois qui offrent un salaire annuel de plus de 95 000 $, seulement 43 % d'entre eux sont comblés par des femmes.

Au fédéral, les femmes sont donc encore sous-représentées dans les postes les plus payants.

À travail égal, salaire égal?

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a dressé un portrait de la situation des travailleurs dans différents secteurs d’emplois.

L’ISQ note qu’au fédéral, quand un fonctionnaire masculin gagne 1 dollar, sa collègue, elle, touche 90 cents en moyenne.

Selon l’étude de l’ISQ, l’inégalité salariale entre les sexes est plus importante au fédéral que dans la fonction publique québécoise. Ainsi, quand un fonctionnaire québécois gagne 1 dollar, sa collègue va gagner tout près de 98 cents.

En 1996, le Québec s'est doté d'une loi qui garantit l’équité salariale pour toutes les entreprises qui ont plus de 10 employés.

Malgré cette loi, des inégalités persistent. Toujours selon l’étude de l’Institut de la statistique du Québec, dans les universités québécoises, quand un homme gagne 1 dollar, une femme touche à peine 77 cents pour le même emploi.

Dans le secteur privé non syndiqué, cette proportion est de 85 cents pour 1 dollar.

Épreuves des faits

Emploi

Économie