•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantal Rouleau candidate de la CAQ dans Pointe-aux-Trembles

Chantal Rouleau, mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, annonce sa candidature à l'élection provinciale au sein de la CAQ. Photo: Radio-Canada / Marie-Laure Josselin
Radio-Canada

L'actuelle mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP–PAT), à Montréal, est candidate pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles en vue des élections d'octobre prochain.

L'annonce a été faite en fin de matinée lors d'une conférence de presse en compagnie du chef de la CAQ, François Legault.

Séduite par le livre Cap sur un Québec gagnant-Le Projet Saint-Laurent du chef de la Coalition Avenir Québec, Mme Rouleau compte se servir de son expérience accumulée au cours des huit dernières années pour continuer à servir les citoyens de son arrondissement au côté de M. Legault.

Mon objectif c’est de travailler, de poser des gestes concrets et d’avoir les outils pour le faire. C’est ce que M. Legault m’a proposé.

Chantal Rouleau

La candidate de la CAQ a affirmé qu’il est plus que nécessaire d’améliorer le transport collectif dans l’Est de Montréal.

Chantal Rouleau a eu l'assurance qu'un gouvernement de la CAQ est prêt à étudier toutes les possibilités de projets pour trouver la solution la plus avantageuse au meilleur coût possible.

Mme Rouleau a indiqué avoir l'intention de conserver son poste de mairesse d'arrondissement jusqu'aux élections provinciales, et a affirmé avoir consulté le conseiller à l'éthique et à la déontologie de la Ville de Montréal.

Pour François Legault, cette candidature lance un message fort aux Montréalais : « La CAQ est sérieuse. Montréal peut et doit faire partie du changement le 1er octobre prochain. »

Bastion péquiste

Chantal Rouleau a été l'un des six candidats de l'équipe de Denis Coderre à remporter une mairie d'arrondissement lors des élections municipales de novembre dernier.

Elle aura cependant fort à faire pour remporter son nouveau pari, la circonscription étant un bastion péquiste depuis des décennies.

Aux élections de 2014, le Parti québécois (PQ) l’avait emporté par 12 000 voix, contre 6600 pour la CAQ.

Le PQ n’y a cependant pas encore choisi son candidat.

L’économiste Jean-Martin Aussant, revenu récemment au PQ, un parti qu’il avait quitté en 2011 pour fonder la défunte Option nationale, a annoncé mardi midi son intention de s’y présenter.

Il devra affronter le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte, qui bénéficie d’appuis au PQ. Une course à l’investiture devra avoir lieu.

Cri du coeur d'une mairesse

Chantal Rouleau s'est surtout fait connaître du grand public en 2011 pour avoir dénoncé la corruption dans la construction municipale lors de la diffusion d'un reportage du journaliste Alain Gravel, de l'émission Enquête à Radio-Canada.

Lors de l’entrevue, la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles avoue son impuissance à empêcher des entreprises ayant des liens avec la mafia de remporter des soumissions pour des contrats publics de construction.

L'escouade Marteau l'a appelée au lendemain de son témoignage-choc. Cette escouade policière spécialisée a été chargée d'enquêter sur le milieu de la construction, notamment les allégations de collusion et les liens possibles avec le crime organisé. L'escouade Marteau est maintenant intégrée à l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Élue mairesse une première fois en 2010, Mme Rouleau quitte en mai 2013 le parti Vision Montréal pour se joindre à Équipe Denis Coderre pour Montréal (parti rebaptisé Ensemble Montréal). Elle est ensuite élue sous cette bannière lors de l’élection municipale de novembre 2013, puis réélue en novembre dernier.

Grand Montréal

Politique provinciale