•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Johanne Savoie est nommée commissaire de l’Université de Moncton

Le campus de Moncton

L'Université de Moncton aura désormais une commissaire chargée de recevoir les plaintes provenant des membres de la communauté universitaire

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La nouvelle commissaire de l'Université de Moncton, Johanne Savoie, relèvera directement du Conseil des gouverneurs. Elle aura comme principale fonction de recevoir les plaintes provenant des membres de la communauté universitaire, qui, ayant épuisé les recours internes à leur disposition, s'estiment toujours lésés dans leur droit.

Johanne Savoie aura le mandat de conseiller les membres de la communauté universitaire, de les sensibiliser et de les informer des recours et des options à leur disposition. Elle cherchera aussi à améliorer les pratiques universitaires.

Elle recevra et traitera les plaintes d’inconduite émanant surtout des politiques en vigueur dans les trois campus de l’Université, notamment la Politique sur la violence à caractère sexuel, la Politique pour un milieu de travail et d’études respectueux et le Code de conduite de la communauté universitaire de l’Université de Moncton et procédures relatives aux manquements et aux plaintes.

« Nous avons le plaisir d’accueillir Mme Savoie, qui occupera le poste de la commissaire créé récemment par le Conseil des gouverneurs. L’arrivée de la commissaire permettra d’établir un service axé sur la promotion d’un milieu de travail et d’études respectueux. Mme Savoie entre en fonction dès aujourd’hui », a indiqué Edith Doucet, présidente du Conseil des gouverneurs.

Avant sa nomination à l’Université de Moncton, Johanne Savoie occupait le poste de consultante régionale en capital humain – Secteur médical au Réseau de santé Vitalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Société