•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compensation financière de Québec : les taxis s’impatientent

Signe d'un taxi illuminé dans la nuit.

Un taxi dont l'enseigne est illuminée

Photo : CBC

Radio-Canada

Le Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec (RITQ) en a assez d'attendre la solution promise par le gouvernement pour contrer la perte de valeur des permis depuis l'arrivée d'Uber. « Ça traîne en longueur », s'impatiente le porte-parole du RITQ, Abdallah Homsy.

Un texte d'Alexandre Duval

M. Homsy rappelle que le ministre des Transports, André Fortin, avait mis sur pied un groupe de travail à la fin de l’année 2017. Son mandat était d’établir la compensation financière qui serait versée aux propriétaires de permis de taxi.

Selon l’information qui avait été diffusée en décembre, le groupe devait avoir jusqu’à la fin février pour déposer son rapport, soit quelques semaines avant la présentation du budget du Québec.

Une première rencontre du groupe de travail a bel et bien eu lieu en janvier; une autre doit avoir lieu lundi après-midi, indique M. Homsy. Il craint cependant qu’aucune réponse claire ne soit offerte, encore une fois.

On est déjà à la fin février et il n’y a aucune conclusion. Ça n’a pas de bon sens!

Abdallah Homsy, porte-parole du Regroupement des intermédiaires de taxi de Québec
Abdallah Homsy, président du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec et de Taxi CoopAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Abdallah Homsy, président du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec et de Taxi Coop

Photo : Radio-Canada

« On dit que la Commission des transports a déjà assez de documents. Le gouvernement a déjà les chiffres. Il sait c’est quoi la perte de valeur des permis », s’indigne M. Homsy.

Le porte-parole indique que la valeur des permis de taxi à Québec est passée d’environ 215 000 $ en 2014 à 140 000 $ aujourd’hui, soit une baisse de 75 000 $. Dans Sainte-Foy, l’écart serait encore plus grand, à 125 000 $.

Un graphique montrant le nombre de transferts de permis de taxi et l'évolution de la valeur d'avril 2014 à juin 2017Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un graphique montrant le nombre de transferts de permis de taxi et l'évolution de la valeur d'avril 2014 à juin 2017

Photo : Commission des transports du Québec

« Il y a des familles qui vivent de ça. On n’est pas d’accord pour envoyer 22 000 familles au chômage! », illustre M. Homsy pour donner une idée de l’importance qu’occupe l’industrie du taxi au Québec.

Politique