•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une exposition de photos à Gaspé pour briser l'isolement

Une vingtaine de photos sur un mur de béton dans le hall de la salle de spectacle de Gaspé.

Des photos de l'exposition «Une saison à la fois» présentée dans le hall de la salle de spectacle de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Briser l'isolement et vaincre la solitude avec la photographie, c'est le défi porté par la Fondation du CSSS de La Côte-de-Gaspé. Le projet « Une saison à la fois » a permis à sept personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale de s'initier à cet art sous la supervision du photographe Jacques Gratton.

D'après un reportage de Martin Toulgoat

L'idée était de photographier le paysage gaspésien chaque saison et d'en faire une exposition qui est maintenant présentée dans le hall de la salle de spectacle de Gaspé.

L'initiative est financée au coût de 9 000 $ par le Fonds communautaire Bell cause pour la cause.

Sept photos de paysages sur un mur de béton présentée dans le hall de la salle de spectacle de Gaspé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des photos de l'exposition «Une saison à la fois» présentée dans le hall de la salle de spectacle de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Francine Huet a participé au projet « Une saison à la fois ».

Francine Huet,  participantes du projet « Une saison à la fois », devant un mur parsemé de photos de paysage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Francine Huet est une des participantes du projet «Une saison à la fois».

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Pour elle, il est maintenant plus facile de « voir la beauté de tout ce qui nous entoure. »

Avant, je ne regardais pas ça vraiment comme ça, mais là tout ce que je regarde c'est magnifique et avec les photos, tu essaies de prendre le meilleur.

Une citation de : Francine Huet, participante du projet « Une saison à la fois »

Pour Chantale Cloutier, éducatrice spécialisée au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie, « l'objectif était vraiment de sortir les gens, de leur permettre de vivre autre chose que leur quotidien avec les problématiques en santé mentale. »

Chantale Cloutier, éducatrice spécialisée au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie, devant un mur parsemé de photos.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chantale Cloutier est éducatrice spécialisée au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L'idée, c'était vraiment de leur faire vivre une expérience positive.

Une citation de : Chantale Cloutier, éducatrice spécialisée, CISSS de la Gaspésie

La photo de la maison sur la montagne de Francine Huet représente bien son cheminement à travers le projet. « C'est comme si j'avais gravi une montagne moi-même pour arriver à ce que je suis maintenant », dit-elle.

Photographie d'une maison sur une montage près d'une colline bercé par la mer. La signature de l'artiste apparaît au bas, il s'agit de Francine Huet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La maison sur la montage, une photo de Francine Huet.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Je suis très différente, dans le sens que j'étais très solitaire, je me gardais toujours derrière les autres, je me cachais, mais aujourd'hui j'aime aller de l'avant.

Une citation de : Francine Huet, participante du projet « Une saison à la fois »

Au fil des ans, Chantale Cloutier a rencontré plusieurs groupes et « c'est la première fois qu'on axe vraiment sur les bonnes habitudes de vie, qu'on ne parle pas du tout de la pathologie. »

Pour elle, c'est « un beau bonbon en tant qu'intervenant parce qu'on voit tout le positif, au quotidien, tout ce que ça leur apporte ».

Y'a des participants qui n'étaient pas capables de parler en public et qui ne sortaient pas de chez eux, qui se sont rendus ici devant le public, donc ça, au niveau clinique, c'est le groupe qui selon moi a donné les meilleurs résultats.

Une citation de : Chantale Cloutier, éducatrice spécialisée, CISSS de la Gaspésie

L'exposition se tiendra durant un mois. Le projet sera répété sur trois ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !