•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De belles conditions de glisse au Boréal Loppet de Forestville

Départ de l'une des courses de la journée.

Le moment du départ offre un spectacle impressionnant.

Photo : Boréal Loppet

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 200 participants ont pris part au Boréal Loppet samedi au Club de ski de fond Le Plein d'Air de Forestville.

Un texte de François Robert

Divers circuits allant de 1,7 à 48 kilomètres étaient proposés aux amateurs de ski de fond classique, pas de patin et de vélo à pneus surdimensionnés.

Un participant à la course de vélo à pneus surdimensionnés lève les bras alors qu'il s'apprête à franchir la ligne d'arrivée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un participant à la course de vélo à pneus surdimensionnés s'apprête à franchir la ligne d'arrivée.

Photo : Radio-Canada / Boréal Loppet

Le cofondateur du Boréal Loppet, Éric Maltais, était ravi de la qualité des conditions samedi pour les fondeurs.

« C’est une des plus belles journées que l’on a eues, sinon la plus belle, raconte-t-il. Les conditions de piste étaient parfaites : ça glissait, le soleil était au rendez-vous, un petit peu de vent, mais on l’avait de dos. »

Le ski de fond de style pas de patin procure un plaisir de glisse peu commun. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alors que certains amateurs préfèrent le ski classique, d'autres optent plutôt pour le pas de patin.

Photo : Boréal Loppet

« Ici, il a plu cette semaine, mentionne Éric Maltais, mais ça fait une neige qui est granuleuse et qui devient dure, alors c’est bon. »

Trois jeunes participants redoublent d'efforts et avancent à un bon rythme.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette course est un bon moyen de motiver les jeunes à cultiver la passion du ski.

Photo : Boréal Loppet

Nouveauté possible l'an prochain

Le comité organisateur jongle avec l’idée d’ajouter une option pour les participants en offrant un combiné ski et vélo à pneus surdimensionnés l’an prochain, indique Éric Maltais. Cela pourrait aussi aider à relancer la course de vélo à pneus surdimensionnés qui a connu une baisse de participation cette année.

La course sera de retour le 23 février 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !