•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit 15 millions pour « tirer parti du plein potentiel des entrepreneurs de la diversité »

Le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel, était accompagné pour l'annonce de la femme d'affaires Amina Gerba et de la ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec investira 15 millions de dollars d'ici 2022 pour soutenir et accompagner les entrepreneurs issus de l'immigration et de la diversité culturelle dans la réalisation de leurs projets d'affaires.

« L’immigration est une partie de la solution au problème de pénurie de main-d’œuvre vécu partout dans les régions du Québec, mais également au manque de relève entrepreneuriale », a présenté en conférence de presse le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel.

Une bonne partie des 15 millions alloués sera consacrée à la création de l’organisme Entreprendre ici, qui accompagnera les entrepreneurs de la diversité et offrira des bourses pour les soutenir dans la création de leur compagnie.

Il permettra aussi de diriger les entrepreneurs vers les bonnes personnes et ressources.

« C'était nécessaire parce que dans la communauté entrepreneuriale, il n'y a pas une porte qui ouvre toutes les portes. C'est-à-dire que c'est une porte, la première, qui vous permet de voir qu'il y a d'autres portes qui peuvent vous aider dans votre démarche entrepreneuriale », a expliqué Amina Gerba, femme d’affaires et présidente du conseil d’administration du nouvel organisme.

En plus de la création d’Entreprendre ici, le gouvernement espère également attirer des entrepreneurs immigrants au Québec, appuyer l’intégration, accompagner les entrepreneurs de la diversité dans les réseaux d’affaires et soutenir les projets entrepreneuriaux à fort potentiel.

À ce sujet, le gouvernement a notamment l’intention de mettre sur pied un Fonds d’investissement qui offrira un appui financier grâce à des prêts de plus de 50 000 $ avec des partenaires privés et publics.

On ne sait pas pour le moment à quel moment ce Fonds sera créé.

« Au bout du compte, ce que l'on veut, c'est avoir des gens qui partent des entreprises, qui restent au Québec, qui développent des entreprises qui vont être concurrentielles à l'international », a affirmé la ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade.

Entrepreneuriat

Économie