•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Indignation à T.-N.-L. sur la redistribution du quota d'un mollusque, la mactre de Stimpson

Des travailleurs de l'usine de Clearwater, à Grand Bank, à Terre-Neuve-et-Labrador, emballent des mactres de Stimpson pour le marché asiatique.

Des travailleurs de l'usine de Clearwater, à Grand Bank, à Terre-Neuve-et-Labrador, emballent des mactres de Stimpson pour le marché asiatique.

Photo : CBC/Sherry Vivian

CBC
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si la décision de se voir accorder le quart du quota de la mactre de Stimpson réjouit un nouveau groupe formé de communautés autochtones, la Five Nations Clam Company, c'est tout le contraire à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le maire de Grand Bank, à Terre-Neuve, où se trouve une usine de transformation, est furieux, tout comme le ministre des Pêches de Terre-Neuve-et-Labrador, Gerry Byrne.

La mactre de Stimpson est un mollusque de la famille des palourdes, pêché au large de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve, qui a généré des revenus de près de 92 millions de dollars en 2016.

L'entreprise qui avait jusqu'à maintenant le monopole de la pêche de ce mollusque, Clearwater Seafoods, a perdu cette semaine 25 % de son quota au profit de la Five Nations Clam Company.

Une usine de transformation, située au bord de l'eau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

C'est à l'usine de Grand Bank que se fait la transformation de la majorité du quota de mactres de l'entreprise Clearwater Seafoods.

Photo : CBC/Sherry Vivian

Rex Matthews, le maire de Grand Bank, où se trouve l'usine de transformation de Clearwater Seafoods, est indigné.

« Ceci ne crée pas un seul nouvel emploi, dit-il. Ça ne fait que prendre des emplois à temps plein de Grand Bank pour les transformer en emplois à temps partiel et créer des emplois à temps partiel en Nouvelle-Écosse. »

Il y a près de 150 emplois à temps plein à l'usine de Grand Bank toute l'année, souligne le maire. De plus, l'entreprise possède trois bateaux à la fine pointe de la technologie, sur lesquels travaillent des équipages d'environ 60 personnes.

Des mactres de Stimpson dans un emballage du supermarché Mitsuwa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mactre de Stimpson est pêchée au large de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve. Le mollusque est principalement destiné au marché asiatique.

Photo : Getty Images / Tim Boyle

Les prises du quota alloué à la Five Nations Clam Company seront transformées dans une usine d'Arichat, en Nouvelle-Écosse, ce qui réduira les besoins en main-d'oeuvre à Grand Bank.

Le ministre des Pêches de Terre-Neuve-et-Labrador dénonce aussi la décision du gouvernement fédéral de redistribuer le quota.

« Il est absolument impossible qu'il y ait une usine en opération 12 mois par an à Grand Bank », dit Gerry Byrne.

La mactre de Stimpson est un mollusque destiné notamment au marché de l'Asie, où elle sert à la préparation de sushis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !