•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé : l'Île-du-Prince-Édouard et Ottawa ratifient une entente bilatérale

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, signe une entente bilatérale avec la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas-Taylor, et le ministre provincial de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, signe une entente bilatérale avec la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas-Taylor, et le ministre provincial de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Île-du-Prince-Édouard et le gouvernement fédéral ont entériné, vendredi, une entente bilatérale en santé. La province insulaire doit recevoir 20 millions de dollars d'Ottawa au cours des cinq prochaines années pour les soins à domicile et en santé mentale.

Un texte de François Pierre Dufault

Il aura fallu plus d'un an pour signer l'entente négociée au début de 2017, après plusieurs semaines de tensions entre le fédéral et les provinces.

L'Île-du-Prince-Édouard a d'ailleurs été la province en Atlantique qui a tenu tête à Ottawa le plus longtemps sur la question des transferts en santé. Le premier ministre Wade MacLauchlan a été l'un des meneurs d'un front commun des provinces réclamant davantage d'argent au gouvernement fédéral.

Un an plus tard, le premier ministre insulaire se dit satisfait de l'entente que son gouvernement a conclue avec le ministère fédéral de la Santé.

Il faut rester côte à côte avec le gouvernement fédéral pour qu'on puisse répondre [aux besoins en santé] de la meilleure façon possible.

Wade MacLauchlan, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

L'entente prévoit 8 millions de dollars sur cinq ans pour mettre sur pied une unité mobile d'intervention 24/7 en santé mentale, et pour doter toutes les écoles de la province d'équipes d'intervention en santé mentale comme celles qui ont été mises à l'essai l'an dernier dans les régions d'Alberton et de Montague.

Une autre partie de l'enveloppe doit servir à financer des soins à domicile qui seront offerts par les ambulanciers paramédicaux d'Island EMS, une compagnie privée qui appartient à Services de santé Medavie.

« Nous avons identifié l'opportunité et l'efficacité de faire un pont entre les hôpitaux et les soins à la maison », affirme le premier ministre Wade MacLauchlan. « Nous avons déjà ce service paramédical. C'est un service qui est disponible, qui est efficace du point de vue des ressources et qui vient compléter d'autres expertises pour livrer le meilleur service possible aux citoyens. »

À l'échelle nationale, le gouvernement fédéral prévoit investir 11,5 milliards de dollars sur dix ans dans les soins à domicile et la santé mentale.

Le gouvernement insulaire doit toujours négocier avec Ottawa la deuxième partie de l'entente, d'une valeur de 25 millions de dollars sur cinq ans.

La ministre fédérale de la Santé et députée de la région de Moncton au Nouveau-Brunswick, Ginette Petitpas-Taylor, dit que les transferts en santé ciblent les besoins les plus pressants des Insulaires.

Nous voulons nous assurer que les argents vont aller dans les soins à domicile et dans les services de santé mentale.

Ginette Petitpas-Taylor, ministre fédérale de la Santé

L'Île-du-Prince-Édouard est la quatrième province au pays et la deuxième en Atlantique après Terre-Neuve-et-Labrador qui a ratifié une entente bilatérale en santé avec Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !