•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

47 millions $ et 1400 nouvelles places en garderie pour le Manitoba

Le ministre des Familles du Manitoba Scott Fielding et le député pour Saint-Boniface-Saint-Vital Dan Vandal sont agenouillés avec des enfants de garderie.

Le ministre des Familles du Manitoba Scott Fielding et le député pour Saint-Boniface-Saint-Vital Dan Vandal interagissent avec des enfants de garderie au Morrow Avenue Child Care Programs dans le centre René Deleurme.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Radio-Canada

Les gouvernements du Canada et du Manitoba ont conclu un accord bilatéral sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants, pour améliorer l'accessibilité aux garderies manitobaines et permettre d'offrir des services plus abordables.

L'accord prévoit près de 47 millions de dollars sur trois ans pour améliorer la qualité et l’accessibilité des services de garde. Il vise à créer quelque 1400 nouvelles places en garderie pour les enfants en bas âge, d'âge préscolaire et de prématernelle.

En janvier dernier, la Coalition de la petite enfance du Manitoba a noté qu'environ 16 000 enfants étaient en attente d'une place en garderie.

Brigitte L'Heureux, la directrice générale de la Fédération des parents du Manitoba, est heureuse de l'ouverture de places en garderie, particulièrement pour les francophones.

« 1400, on trouve que c'est bien, n'importe quel chiffre aide. On ne sait pas exactement combien de places sont réservées pour les francophones [dans cet accord], mais quand même, le fait français est inclus alors on est très heureux de voir ça », dit-elle.

Le député de Saint-Boniface-Saint-Vital, Daniel Vandal, ainsi que le ministre des Familles du Manitoba, Scott Fielding, ont annoncé l'accord au Centre René Deleurme vendredi matin.

« Le Manitoba va créer 1400 places sur ces trois ans. Il va y avoir un bon pourcentage qui va aller à des groupes qui offrent des services en français. Ça c'est quelque chose qui est très important pour moi et pour le ministre [de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves] Duclos. On a mis ça comme une clause dans l'entente », explique Daniel Vandal.

L'accord vise à créer des places en garderie abordables avec une amélioration du financement et des subventions, en particulier pour les familles à faible revenu, les francophones, les nouveaux arrivants et les collectivités mal desservies.

Il vise aussi à établir une stratégie pour améliorer l'accessibilité aux services pour les populations rurales et du Nord. L'accréditation d'environ 20 éducateurs pour ces régions fait partie du plan.

Une nouvelle approche plus inclusive pour les enfants aux capacités diverses est aussi préconisée. 700 enfants handicapés en établissements d'apprentissage et de garde devraient bénéficier de services améliorés.

L'annonce de vendredi fait suite à l'accord conclu le 12 juin 2017 par les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux par rapport à la garde et à l'apprentissage des jeunes enfants. Les investissements de 7,5 milliards de dollars sur 11 ans sont partagés entre différentes provinces et territoires.

Avec des informations de Pierre Verrière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société