•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : des sommes importantes pour la cybersécurité

Plusieurs sources indiquent que des ministères fédéraux auraient réclamé jusqu'à un milliard de dollars dans le prochain budget afin de régler un nombre croissant de problèmes de cybersécurité.
Plusieurs sources indiquent que des ministères fédéraux auraient réclamé jusqu'à un milliard de dollars dans le prochain budget afin de régler un nombre croissant de problèmes de cybersécurité. Photo: Radio-Canada

Le budget fédéral de la semaine prochaine devrait inclure d'importantes sommes pour le renforcement de la cyberdéfense au Canada, a appris CBC News.

Plusieurs sources gouvernementales indiquent que des ministères fédéraux auraient réclamé jusqu'à un milliard de dollars dans le prochain budget afin de régler un nombre croissant de problèmes de cybersécurité.

Une grande partie des sommes devrait servir à financer la mise à jour attendue de la Stratégie nationale de cybersécurité, présentée par l'ex-gouvernement conservateur en 2010.

Cette mise à jour devrait être lancée par Sécurité publique Canada plus tard cette année.

De nouveaux fonds pour l'élection de 2019

Le budget du Centre de la sécurité des télécommunications, la division de la Défense nationale qui contribue à protéger les réseaux informatiques fédéraux, sera augmenté. L'agence est sur le point d'obtenir les nouveaux pouvoirs prévus dans la loi libérale sur la sécurité nationale, C-59.

Le Centre avait annoncé l'année dernière que l'élection fédérale de 2019 sera probablement la cible de cyberattaques. Or, selon CBC, Élections Canada recevra de nouveaux fonds pour se prémunir contre l'ingérence étrangère dans ces élections.

La formation

Le budget comprendra également de nouveaux fonds pour former et retenir les experts en cybersécurité. Le gouvernement Trudeau reconnaît qu'il fait face à une pénurie de talents dans le secteur de la haute technologie.

Wesley Wark, professeur à l'Université d'Ottawa et l'un des plus grands experts en cybersécurité et en renseignement au pays, s'attend à ce que le Canada suive l'exemple de l'Australie pour former la prochaine génération de cyberprofessionnels.

L'Australie a établi des centres universitaires d'excellence en cybersécurité dans les universités pour s'assurer que les diplômés possèdent les compétences et l'expertise appropriées.

Ottawa voudrait tirer parti des Forces armées canadiennes pour s'attaquer à la pénurie de cyberqualifications et répondre à ses propres besoins en matière de compétences techniques sophistiquées.

La politique de défense récemment rendue publique par le gouvernement libéral prévoyait la mise sur pied d'un contingent cybernétique de « forces spéciales » composé exclusivement de réservistes, des soldats à temps partiel, provenant d'entreprises privées de haute technologie.

Des coûts importants pour l'économie

Un rapport récent a révélé que le coût moyen des cyberinfractions au Canada, par organisation, est de 3,7 millions de dollars par année, en coûts directs et indirects.

Les organisations canadiennes déclarent une moyenne de 455 attaques par an, soit plus d'une par jour, a indiqué l'étude de Scalar IT, une société de services informatiques.

Bandeau de notre section sur le budget fédéral 2018
Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Politique fédérale

Politique