•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-directeur de campagne de Trump accusé de fraude fiscale et bancaire

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort

Photo : Reuters

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le procureur spécial Robert Mueller et son équipe ont porté des accusations additionnelles, jeudi, envers l'ancien directeur de la campagne électorale de Donald Trump, Paul Manafort, et l'un de ses partenaires d'affaires.

Les nouveaux chefs sont contenus dans un acte d'accusation déposé par un grand jury fédéral à Alexandria, en Virginie.

Ces nouvelles accusations, qui étaient attendues, concernent des allégations de fraude fiscale et haussent à 30 millions de dollars américains le montant d'argent que M. Manafort est accusé d'avoir blanchi dans des paradis fiscaux. Ces chefs portent sur la même conduite qui a été reprochée à M. Manafort et à son associé de longue date, Rick Gates, dans les accusations portées l'an dernier à Washington.

La semaine dernière, le procureur Mueller avait porté des accusations contre 13 Russes soupçonnés d'avoir participé à un vaste complot pour miner l'élection présidentielle américaine.

Les accusations contre MM. Manafort et Gates ne sont pas liées aux allégations d'inconduite de l'équipe de campagne électorale de M. Trump. Ils sont accusés d'avoir dirigé une campagne secrète de lobbyisme à Washington au nom d'intérêts ukrainiens prorusses.

Les deux hommes ont plaidé non coupables après les premières accusations déposées en octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !