•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise apprend à ses chiens robots à ne pas réagir aux provocations des humains

Un homme agrippant un robot chien par une partie de son postérieur.
La simulation d'une agression est cruciale pour le développement du robot canin, selon Boston Dynamics. Photo: YouTube / BostonDynamics
Radio-Canada

Comme leurs homologues faits de chair et d'os, les robots canins SpotMini, conçus par l'entreprise Boston Dynamics, peuvent être bien dressés. C'est du moins ce qui est révélé par une simulation réalisée dans un contexte précis : celui d'un chamaillage pour le contrôle d'une porte.

Après avoir fait la démonstration la semaine dernière que ses robots quadrupèdes pouvaient aisément ouvrir les portes, l’entreprise de robotique a montré qu’ils peuvent aussi rester de marbre face aux provocations d’êtres humains.

Une nouvelle vidéo diffusée par Boston Dynamics montre un SpotMini s’appliquant à ouvrir une porte lorsqu’un homme s’approche avec un bâton de hockey et le bouscule. Le robot vacille, mais continue à entrouvrir la porte à l’aide d'un bras en forme de pince.

L’homme referme alors la porte et tire le robot canin vers l’arrière à l’aide d’une corde qui fait office de queue pour l’animal robotisé. Le SpotMini lutte quelques secondes pour se déprendre, puis l’homme capitule. Le robot se replace alors devant la porte et l’ouvre sans problème.

Ce type de simulation est crucial pour le développement du robot canin, selon Boston Dynamics. L’attaque constitue pour l’entreprise un « test afin de vérifier la capacité du SpotMini de s’adapter aux perturbations lors d’une ouverture de porte ». La perte d’une pièce lors de l’agression « n’irrite pas et ne blesse pas le robot », précise Boston Dynamics dans le descriptif de la vidéo YouTube.

Cette nouvelle démonstration des capacités de la robotique et de l’intelligence artificielle suscite une certaine crainte alors qu’un rapport rédigé par 26 experts met en garde contre l’utilisation de drones ou de robots à des fins terroristes.

Avec les informations de The Guardian

Intelligence artificielle

Techno