•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours de cri gratuits au centre mâmawêyatitân de Regina

Des mains de femmes écrivent et tournent la page d'un cahier où il y a des lettres cries.
Le cri est la langue autochtone la plus parlée en Saskatchewan. Photo: CBC / Dave Gaudet
Radio-Canada

Un programme d'apprentissage de la langue crie de 12 semaines commencera jeudi, à 18 heures, au centre mâmawêyatitân, dans la capitale saskatchewanaise.

Chaque semaine, les Réginois souhaitant comprendre et perpétuer cette langue autochtone sont invités à assister gratuitement aux leçons données par le professeur de langue et auteur Darren Okemaysim.

« Les langues autochtones dans l’ensemble connaissent un creux historique, en termes de personnes capables de les parler couramment », affirme le conseiller en diversité culturelle et relations autochtones de la Ville de Regina, Nick Creighton.

« À cause de la colonisation, la plupart de ces langues ont disparu », ajoute-t-il, en donnant comme exemples le dakota, le déné et le saulteaux.

Le cri est la langue autochtone la plus parlée en Saskatchewan. Un programme d’apprentissage du cri a été grandement réclamé dans la province, d’après Nick Creighton.

Centre mâmawêyatitân de ReginaLes leçons seront données tous les jeudis de 18 h à 20 h 30 dans la salle polyvalente du centre mâmawêyatitân de Regina. Photo : Radio-Canada / Rachel Zelniker

« Nous croyons que ce cours est une bonne occasion pour les Autochtones qui le souhaitent de préserver leur langue ou même de pouvoir l’apprendre », explique-t-il. Il précise que le cours n’est pas strictement réservé aux Autochtones.

Les gens qui ne peuvent pas se rendre sur place pourront suivre les cours en direct sur la page Facebook de la bibliothèque publique de Regina.

Les langues autochtones en perte de vitesse

D’après le recensement de Statistique Canada de 2011, plus de 83 000 personnes parlaient couramment le cri en famille au Canada. Près du tiers, soit 24 000, étaient en Saskatchewan.

En 2016, toutefois, Statistique Canada indiquait que le pourcentage d’Autochtones capables de converser en langue autochtone avait diminué au cours des 10 dernières années, passant de 21,4 % en 2006 à 15,6 % en 2016.

Saskatchewan

Autochtones