•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école de Windsor se mobilise pour un élève atteint du cancer

Ils montrent une photo du jeune Kyle, tout sourire.
Le secrétaire de l'École élémentaire Georges-P.-Vanier, Roch Éthier, et l'enseignante de maternelle Nicole Vilag Photo: Radio-Canada / Catherine Poisson

Le personnel de l'École élémentaire catholique Georges-P.-Vanier, à Windsor, se mobilise pour venir en aide à la famille d'un de ses élèves de maternelle, atteint d'un cancer.

Un texte de Catherine Poisson

En octobre dernier, les parents de Kyle Ianni ont vécu le pire cauchemar de tous les parents. Ils ont appris que leur fils de 5 ans, Kyle, était atteint d'un cancer.

Pendant les deux prochaines années, le jeune garçon devra recevoir un traitement de chimiothérapie qui n'est pas offert à Windsor.

Son père, qui est camionneur, a cessé de travailler pour l'accompagner à l'hôpital à London, plusieurs fois par semaine. Pendant ce temps, la mère de Kyle reste à la maison pour s'occuper des trois autres enfants de la famille.

Le secrétaire de l'École élémentaire catholique Georges-P.-Vanier, Roch Éthier, a donc décidé de venir en aide à la famille.

« Avant Noël, on a commencé à recueillir des dons auprès des parents de l'école et de la communauté. Ce que nous avons reçu nous a vraiment éblouis. La générosité de la communauté de Windsor est vraiment incroyable », affirme-t-il.

Les quatre enfants sont assis sur les genoux de leurs parents.La famille du jeune Kyle Ianni Photo : Photo offerte par la famille Ianni

Si les parents de Kyle sont aujourd'hui très reconnaissants, ils se sont d'abord montrés réticents à accepter l'aide qui leur était offerte, raconte M. Éthier.

« Ils ne voulaient pas avoir l'air de profiter de la communauté, mais je leur ai dit : "Les gens veulent vous aider, mais ne savent pas comment. On ne peut rien faire pour le cancer de votre enfant, mais on peut aider du côté financier" », explique-t-il.

C'est déjà assez difficile ce que tu vis lorsque ton enfant est atteint d'une maladie mortelle, mais si en plus de ça tu dois t'inquiéter de tes finances... Il n'y a pas de mots pour l'expliquer.

Roch Éthier, secrétaire de l'École élémentaire catholique Georges-P.-Vanier

Roch Éthier tenait particulièrement à venir en aide à la famille Ianni, car il a lui-même perdu son fils Daniel en 2013, lorsque ce dernier a succombé d'une leucémie à l'âge de 14 ans.

« Ça m'aide beaucoup dans mon deuil, parce que c'est la première fois que j'ai pu utiliser cette expérience négative de façon positive », dit-il, cherchant encore les mots pour décrire ce qu'il a vécu.

Après avoir recueilli 3000 $ avant Noël, M. Éthier et le personnel de l'école organisent un souper-bénéfice pour soutenir la famille, qui aura lieu le 23 mars au Centre serbe.

Une campagne de sociofinancement a également été lancée, dont l'objectif est de ramasser 30 000 $.

Une vie normale

Après avoir été presque totalement absent en novembre et décembre, Kyle revient maintenant en classe dès qu'il le peut.

« Il veut aller à l'école. Même si ce n'est que pour une heure, il va être ici. Il veut une vie normale », affirme M. Éthier.

L'enseignante de Kyle, Nicole Vilag, le décrit comme un enfant toujours souriant, apprécié de tous ses camarades.

« Kyle manque beaucoup aux autres élèves. Ils demandent souvent : "Où est Kyle? Quand est-ce que Kyle revient?" C'est tellement triste... » dit-elle.

En plus d'une photo de son élève qu'elle conserve dans sa classe, un grand singe en peluche permet de combler le vide laissé par Kyle auprès de ses camarades, en attendant son retour.

Éducation

Société