•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de rôles féminins au cinéma en 2017, selon une étude

L'actrice Gal Gadot dans le costume de Wonder Woman, court dans une forêt enfumée, bouclier sur la bras gauche.

L'actrice Gal Gadot dans le film Wonder Woman.

Photo : Warner Bros. Pictures

Radio-Canada

Oui, le cinéma a été marqué en 2017 par le film sur la superhéroïne Wonder Woman. Néanmoins, une nouvelle étude dévoilée jeudi montre que les protagonistes féminines ont été moins présentes dans les 100 plus grands succès de l'an passé par rapport à 2016.

Ainsi, 24 % des personnages de ces films étaient des femmes en 2017, contre 29 % en 2016, selon le Center for the Study of Women in Television and Film (centre pour l’étude des femmes à la télévision et au cinéma) de l’Université de San Diego, en Californie.

Les chercheurs ont également indiqué que seuls 32 % des longs métrages avaient au moins 10 personnages féminins (sans compter les figurants) dans leurs scénarios. Dans le cas des rôles d’hommes, 79 % des films dépassent la barre des 10.

« Alors que lors des cérémonies de prix, on a beaucoup parlé des femmes et du genre, on a besoin de distinguer l’hyperbole et la réalité », explique Martha Lauzen. Selon la directrice du centre de Sand Diego, ces données mises de l'avant par son équipe ne « reflètent pas les affirmations de changements majeurs dans l’industrie du film ».

L’étude montre en revanche une légère augmentation de la présence des femmes noires (passées de 14 % à 16 %), des femmes latino-américaines (de 3 % à 7 %) et asiatiques (de 6 % à 7 %).

Avec les informations de Associated Press

Cinéma

Arts