•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier diplôme en droit autochtone sera offert à Victoria

Une statue montre la balance de la justice.
Une statue montre la balance de la justice. Photo: Radio-Canada / Daniel Beauparlant
Radio-Canada

L'Université de Victoria a annoncé, mardi, qu'elle offrira le premier diplôme en droit autochtone au monde, grâce au financement annoncé dans le budget de la Colombie-Britannique.

C’est un grand pas en avant, affirme Val Napoleon, professeure agrégée de justice et de gouvernance autochtones à l'Université de Victoria et membre de la Première Nation de Saulteau.

C’est une excellente nouvelle que d’obtenir la reconnaissance du droit autochtone.

Val Napoleon, professeure agrégée de justice et de gouvernance autochtone à l'Université de Victoria

Elle se réjouit, car ses collègues et elles ont travaillé d’arrache-pied depuis une décennie pour que ce programme universitaire d’enseignement du droit des Premières Nations puisse voir le jour.

Deux diplômes

Au terme des quatre années, les étudiants quitteront l'université avec deux diplômes universitaires : un en common law canadienne et un autre en droit autochtone.

Les cours comprendront la protection de l'environnement, la gouvernance autochtone, le logement ainsi que l'éducation et la protection des enfants.

Réconciliation

La professeure Val Napoleon estime qu'un programme comme celui-ci est un pas dans la bonne direction pour la réconciliation, surtout après l'acquittement de Gerald Stanley après le meurtre au second degré de Colten Bouchie, un Autochtone de 22 ans. Ce procès a fait ressortir les tensions qui subsistent entre les communautés autochtones et les communautés blanches dans l'ouest du pays. Les manifestations se sont multipliées et les appels au changement, entre autres dans le système judiciaire, se sont même rendus jusqu'à la colline du Parlement.

La loi est importante pour la construction des citoyens, des communautés. C’est une façon de s’assurer que les discussions entre les peuples autochtones et le Canada ne soient pas à sens unique.

Val Napoleon, professeure agrégée de justice et de gouvernance autochtones à l'Université de Victoria

Les inscriptions au programme de droit autochtone sont déjà ouvertes. Pour le moment, seules 24 places sont offertes. Les cours débuteront en septembre prochain.

D’après des informations recueillies par Noémie Moukanda

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones