•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compostage à Saguenay : la ville amorce la consultation

Des légumes dans un bac de compost

Composter ses déchets de table

Photo : Getty Images

Radio-Canada

La Ville de Saguenay a entrepris de consulter la population sur le futur programme de compostage domestique qui sera mis de l'avant dans les prochaines années.

Un texte de Louis-René Ménard

La première étape de cette consultation qui s’est déroulée mercredi soir à Jonquière portait sur la collecte des matières putrescibles. Une quarantaine de citoyens ont assisté à la rencontre.

Deux scénarios

La Ville propose deux scénarios. Le premier est le bac brun avec un tri à la source à partir des déchets de table.

Le deuxième scénario est le tri à la source des matières organiques qui seraient déposées dans des sacs fournis par la Ville et ensuite placées dans le bac vert d’ordures ménagères.

Les déchets organiques seraient ramassés 39 fois par année sur le territoire.

Une quarantaine de citoyens de Saguenay ont assisté à la soirée de consultation de la Ville sur la collecte des matières organiques.

Une quarantaine de citoyens de Saguenay ont assisté à la soirée de consultation de la Ville sur la collecte des matières organiques.

Photo : Radio-Canada / Louis-René Ménard

Dans les deux options, les matières organiques seraient prétraitées par procédé de biométhanisation ou par un procédé de compostage.

Le président de la Commission de l’environnement de Saguenay, Simon-Olivier Côté, a indiqué que peu importe le scénario retenu pour la collecte, il en coûtera 25 $ par année par porte, ce qui s’ajoutera au compte de taxes.

Il a souligné que cette consultation de la population est importante pour l’administration municipale de Saguenay.

On va pouvoir faire le choix qui va rejoindre le plus de monde avec le plus haut taux de participation.

Simon-Olivier Côté, conseiller municipal de Saguenay

La Ville souhaite aussi recueillir des déchets organiques de qualité. « Que ça soit la qualité la meilleure que l’on veut récolter, pour avoir des débouchés pour nos produits », ajoute le conseiller.

Questions des citoyens

Durant la période de questions, un citoyen s’est demandé s’il n’y avait pas moyen de rentabiliser l’opération de la collecte et le traitement des matières putrescibles.

Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté lui a répondu que la facture de 25 $ pour la collecte était incontournable.

Un autre a déploré que Saguenay accuse un retard de 25 ans sur ce qui se fait dans plusieurs pays d’Europe dans ce domaine. Il a ajouté que la Ville de Saint-Hyacinthe est en avance de 15 ans sur Saguenay dans la collecte et le traitement des déchets organiques.

Un agriculteur de Laterrière avait des préoccupations sur la possibilité que des petits vers blancs se développent dans les bacs bruns s’ils ne sont pas ramassés régulièrement, surtout durant les chaleurs estivales.

Le directeur des Services d’environnement de la Ville, Denis Bernier lui a suggéré de déposer des journaux dans le fond de son bac brun pour absorber l’humidité et réduire la présence de vers blancs.

La suite de la consultation

La deuxième séance de consultation aura lieu à Chicoutimi le 28 février. Elle portera cette fois sur le traitement des matières organiques.

Saguenay va recevoir les mémoires des citoyens et des groupes jusqu’au 26 mars dans ce dossier.

Par la suite, tout sera analysé et la Ville devrait prendre une orientation finale au cours des prochains mois, en vue de la mise en place d’une collecte des déchets organiques en 2019, suivie d’une biométhanisation ou du compostage en 2020. L'objectif est de répondre à la politique du gouvernement du Québec de réduction des déchets à la source.

Saguenay–Lac-St-Jean

Protection des écosystèmes