•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loge m’entraide crie à l’aide

Sonia Côté,
Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Loge m'entraide est sous respirateur artificiel. L'organisme qui défend la cause des personnes mal-logées connaît actuellement des difficultés de financement majeures.

Sur un budget annuel d’opération qui gravite autour de 85 000 $, il manque à l’organisme de 25 000$ à 30 000 $ pour boucler son budget de fonctionnement.

Une communauté religieuse de Montréal qui l'appuyait financièrement a cessé de lui verser 5 000 $ par année.

La Ville de Saguenay a fait de même en retirant sa subvention qui gravitait entre 1 500 $ et 2 000 $. L’organisme a déposé une nouvelle demande à l’Hôtel de Ville et attend une réponse.

Cette situation a forcé Loge m’entraide à cesser la publication de son journal interne destiné à ses membres.

Sa coordonnatrice, Sonia Côté, a donc sollicité des dons auprès de 300 entreprises et commerces de la région pour permettre à l’organisme de boucler son budget.

Depuis 20 ans, on mène ça à bout de bras. On se croise les doigts, on garde confiance.

Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m'entraide

Sonia Côté est l’unique salariée de Loge m'entraide depuis plusieurs années.

Saguenay–Lac-St-Jean

Engagement communautaire