•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Boniface, un siège convoité après le départ de Greg Selinger?

Le député de Saint-Boniface et ancien premier ministre Greg Selinger.

Le député du NPD provincial de Saint-Boniface, Greg Selinger, a annoncé sa démission mardi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Greg Selinger a annoncé sa démission de l'Assemblée législative mardi, et certains annoncent déjà leur possible canditature pour l'élection partielle à venir dans la circonscription de Saint-Boniface, au Manitoba.

Correctif

Une version précédente de ce texte indiquaient que certains annoncent leur candidature.

Le député néo-démocrate Greg Selinger, qui représente Saint-Boniface depuis près de 20 ans, a annoncé mardi qu'il quittera son siège le 7 mars. Selon la loi provinciale, une élection partielle devra être déclenchée dans les six mois qui suivront son départ.

Le chef du Parti libéral du Manitoba, Dougald Lamont, qui ne détient pas de siège à l'Assemblée, envisage sérieusement se présenter.

Il souligne que pour les libéraux, remporter un siège supplémentaire permettrait de devenir un parti officiel à l'assemblée.

Ça change notre rôle dans la Chambre aussi, on pourrait avoir un plus grand rôle [dans les] comités, [poser] plus de questions.

Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba

L'ancien chef du Parti vert du Manitoba, Alain Landry, était candidat libéral dans la circonscription en 2016. Il affirme qu'il songe à se porter candidat à cette élection partielle.

« Ce n'est pas l'expérience qui manque, ça se peut. J'ai encore un petit peu le goût », dit-il.

Le progressiste-conservateur Mamadou Ka, qui était candidat dans Saint-Boniface aux élections provinciales de 2016, veut attendre avant de prendre une décision.

« Au fond, je ne dis pas non. Je ne sais pas encore ce qui va se passer, mais je vais attendre de voir la réaction du parti pour décider définitivement », dit-il.

Le Parti progressiste-conservateur dit pour sa part « suivre de près les développements de la circonscription » et note qu'il a plusieurs candidats intéressés.

Pas facile de le remplacer

Le président de l'association de la circonscription de Saint-Boniface pour le NPD, William Caithness, estime qu'il ne sera pas facile de remplacer Greg Selinger.

« Ce sera difficile, mais j'espère qu'il y a quelqu'un qui va se présenter, qui a beaucoup de racines dans la communauté, qui [la] comprend beaucoup », affirme-t-il.

Le nom de l'actuel conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, est sur toutes les lèvres comme candidat potentiel pour le NPD. Ce dernier a déclaré publiquement qu'il ne serait pas candidat.

L'analyste politique Roger Turenne pense que faire le saut en politique provinciale ne serait pas dans l'intérêt de M. Allard.

Il a de l'influence, il est impliqué dans toutes sortes de dossiers. Pourquoi voudrait-il aller à la législature provinciale comme député d'arrière-ban pendant de nombreuses années?

Roger Turenne, analyste politique

Il ajoute que le NPD et le Parti libéral, sont ceux qui ont le plus à perdre dans cette élection à venir.

« C'est un comté. Le comté de Saint-Boniface qui a toujours oscillé entre le Parti libéral et le NPD. Donc, je vois ça comme une course à deux », affirme-t-il.

Avec les informations de Camille Gris-Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale