•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Engorgement dans les hôpitaux : le NPD cite encore plus d’exemples

Une salle de bain transformée en chambre d'hôpital. On voit un lit d'hôpital et, au pied du lit, une toilette, et un bain à droite.
Une salle de bain transformée en chambre d'hôpital Photo: France Gélinas, députée du NPD
Radio-Canada

La chef néo-démocrate Andrea Horwath, est revenue à la charge lors de la période des questions jeudi sur le dossier d'engorgement des hôpitaux. La veille, sa critique en matière de santé, la députée de Nickel Belt, France Gélinas, a affirmé qu'un septuagénaire avait dû passer 13 jours dans une salle de bain transformée en chambre, à l'hôpital Horizon Santé-Nord à Sudbury.

Mme Horwath a aussi montré du doigt les progressistes-conservateurs qu’elle accuse d’avoir contribué à la crise à la suite de compressions du temps qu’ils formaient le gouvernement avant l’arrivée des libéraux au pouvoir.

Andrea Horwath en scrums avec des journalistes à Queen's Park.Agrandir l’imageLa chef du NPD ontarien Andrea Horwath dénonce depuis longtemps l'engorgement des hôpitaux ontariens. Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

« Le précédent gouvernement a fait fermer 28 hôpitaux et il a licencié 6000 infirmières », a dit Mme Horwath.

La chef néo-démocrate a ajouté que les libéraux, incluant Kathleen Wynne, ont eu 15 ans pour rétablir la situation.

« Ils ont plutôt continué les compressions et ont gelé les budgets des hôpitaux », dit-elle.

En plus de la situation à Sudbury, Mme Horwath a raconté l’histoire d’un couple de Hamilton, David et Kristen Ronald, qui ont passé six jours dans un hôpital du Costa Rica, s’étant fait dire qu’il n’y avait aucun lit dans les hôpitaux ontariens pour accueillir M. Ronald.

Ce dernier a été victime d’un grave accident et selon la chef du NPD, il a dû subir une deuxième intervention chirurgicale dans ce pays, une opération qui devait pourtant être faite à Hamilton.

Quant à Danny Marchand, il a passé onze jours dans un hôpital de Collingwood à la suite d’un accident de ski, en attendant qu’un lit soit disponible à London, la ville où il habite.

Ces cas, a dit Mme Horwath, s’ajoutent à celui de Léo, le septuagénaire hospitalisé dans une salle de toilette transformée en chambre d’hôpital dans le Grand Sudbury.

Hôpital Horizon Santé-Nord de Sudbury.Horizon Santé-Nord ne cache pas que la situation est loin d’être idéale pour les patients. Photo : Radio-Canada / Claude Gagnon

« Il pouvait voir que toutes les infirmières et le personnel essayaient de compenser pour le fait que son lit était accoté sur la toilette. Ils avaient mis une petite table dans la douche pour qu'il soit capable de s'assoir et manger. Il apprécie que tout le monde essaie de l'aider, mais il aurait aimé avoir une chambre », dit la députée de Nickel Belt.

Selon France Gélinas ce genre de situation n'est pas unique.

Elle décrit que d'autres salles, comme les salles d'attente ou de télévision, sont utilisées et transformées en chambres d'hôpital pour tenter de répondre à tous les besoins.

« L'hôpital fait se son mieux. S'il y a quelqu'un qui a besoin d'eux, ils vont s'en occuper, mais ils n'ont plus de place, donc ils s'en occupent du mieux qu'ils peuvent », poursuit la députée néo-démocrate.

France Gélinas dans un couloir de l'Assemblée législative ontarienne La députée néo-démocrate et critique en matière de santé pour le NPD. Photo : Radio-Canada

Le ministre de la Santé Eric Hoskins répond qu'il n'est pas au fait des détails de ce cas particulier, mais qu'il s'attend à ce que les patients ontariens reçoivent des soins de qualité et sécuritaires.

Surpeuplement de l'hôpital

Horizon Santé-Nord reconnait que l'hôpital est surpeuplé, ce qui requiert l'utilisation « d'aires communes, de salles de bain et de corridors » pour y installer les patients, indique sa porte-parole Maggie Frampton, par courriel.

Elle ajoute qu'en raison des taux de grippe élevés dans la communauté cette saison, le taux d'occupation moyen dans l'hôpital est de 116 % depuis janvier.

Horizon Santé-Nord admet que la situation n'est pas « idéale pour l'expérience du patient ».

Maggie Frampton ajoute qu'une quarantaine de patients de l'hôpital sont actuellement en attente d'un lit dans un établissement de soin de longue durée.

« Nous continuons de travailler avec le Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Est (RLISS) et nos partenaires régionaux pour offrir les meilleures transitions possibles pour nos patients et développer de manière proactive des solutions aux problèmes de capacité à Horizon Santé-Nord », dit-elle.

L’établissement a par ailleurs confirmé que la photo de la chambre improvisée, publiée par France Gélinas, a été prise à l’hôpital.

Nord de l'Ontario

Politique provinciale