•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Les scouts, un phénomène jeunesse qui perdure

    Le jeune garçon qui regarde droit devant lui fait le salut scout avec ses doigts.

    Jeune scout sur le site d'Expo 67 (capture provenant d'un tournage)

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Le 22 février, c'est la Journée mondiale du scoutisme. Connaissez-vous l'histoire de ce mouvement né en Angleterre en 1907? Retour en archives sur les scouts du Québec dans les années 1950 et 1960.

    En 1907, Robert Baden-Powell, général britannique à la retraite, organise un camp pour les jeunes. Une vingtaine de garçons se rassemblent alors sur l’île de Brownsea, dans le sud de l’Angleterre. L’expérience à vocation éducative s’avère un succès. C’est la naissance d’un phénomène mondial qui fera le tour de la planète.

    Au Canada français, le scoutisme apparaît au début des années 1920 et prend de l’expansion, notamment grâce au chanoine Lionel Groulx. Celui-ci en fait la promotion auprès de l’Église catholique. Avec l’appui du clergé, la communauté scoute francophone s’agrandit.

    L’émission Hebdo-Vacances du 3 août 1957 s’intéresse au mouvement à l’occasion du 100e anniversaire de naissance de Robert Baden-Powell. Le journaliste Richard Pérusse y interroge le chef Louis Tremblay au sujet de la participation de la Fédération des scouts catholiques à un jamboree. L’événement festif vise à rassembler des scouts du monde entier.

    Hebdo-Vacances, 3 août 1957

    En 1961, la Fédération des scouts catholiques de la province de Québec fusionne avec les autres organisations québécoises. Elle devient l’Association des scouts du Canada (ASC).

    Les scouts à l’Expo

    D’avril à octobre 1967, des millions de personnes se donnent rendez-vous à Montréal pour l’Exposition universelle. Sur l’île Sainte-Hélène, les scouts ont leur propre pavillon thématique. Celui-ci dispose d’une agora en forme de tipi, d’espaces d’exposition et d’un bassin d’eau pour les démonstrations.

    Ces images silencieuses nous montrent de jeunes scouts dans un camp, en 1966, qui se préparent au grand événement montréalais. Hébertisme, natation, course de canots et exercices de réanimation sont au rendez-vous.

    Séquences de tournage (silencieuses), 1966

    L’Expo représente, pour les scouts, l’occasion de démontrer leur savoir-faire et leur débrouillardise en tant que secouristes, moniteurs, sportifs, etc. Les deux associations canadiennes, l’association francophone et anglophone, se partagent l’animation du pavillon.

    L’événement aura contribué à faire connaître la communauté scoute au grand public.

    50 ans plus tard, des milliers de jeunes au Canada s’impliquent toujours dans ce mouvement axé sur la solidarité, l’entraide et le respect.

    Encore plus de nos archives 

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Société