•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pluie et temps doux : des rivières sous surveillance

Embâcle de glaces

Embâcle de glaces à l'embouchure de la rivière Nicolet, le 16 février 2018

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le niveau de certaines rivières est sous surveillance dans le sud du Québec en raison des précipitations abondantes attendues au cours des prochaines heures et du risque de formation d'embâcles qui pourraient causer des inondations.

Pierre Corbin, président et directeur des opérations chez Hydro Météo, indique que les zones les plus à risques sont la Montérégie, la vallée du Richelieu, incluant le bassin de la Yamaska, et l’ouest de l’Estrie.

« Une veille de débâcle est en vigueur pour les rivières Châteauguay, l’Acadie, Noire, des Hurons et de la Tortue. Il n’est pas impossible que d’autres cours d’eau s’ajoutent au fur et à mesure de la journée », a-t-il dit en entrevue à RDI.

Des quantités de pluie de 20 à 30 mm sont attendues jusqu’à mercredi. Notons aussi que le mercure sera en hausse et qu'il pourrait atteindre 10 degrés Celsius.

« Le danger ne sera pas la crue, mais bien la formation d’embâcles. »

— Une citation de  Pierre Corbin
Bulletin hydrométéorologique d'Hydro Météo
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De fortes pluies continuent de ruisseler vers les rivières, gonflant leur débit.

Photo : HYDRO MÉTÉO

Hydro Météo surveille à distance les stations télémétriques, ce qui lui permet de vérifier la progression des niveaux d’eau.

« Quand nous atteignons un certain seuil des niveaux d’eau, il y a un risque des mouvements de glaces, mais nous n’avons pas encore atteint ce seuil, ce qui devrait se produire en fin de journée ou dans la nuit de mardi », a précisé Pierre Corbin, expert en surveillance des cours d’eau.

Inquiétudes à Yamaska

À la mi-janvier, un spectaculaire embâcle de six kilomètres de long s'est formé sur la rivière Yamaska, à une vingtaine de kilomètres de Sorel-Tracy, en Montérégie.

L'eau ne pouvant plus circuler librement, la rivière est sortie de son lit sur plusieurs centaines de mètres de largeur et sur plusieurs kilomètres de long.

La mairesse de Yamaska, Diane De Tonnancourt, avoue être impuissante face aux événements.

« L'embâcle est là depuis le 13 janvier et heureusement rien ne bouge, mais nous anticipons les prévisions météo », explique la mairesse.

La mairesse craint que la Garde côtière canadienne ne puisse amener aucun aéroglisseur en renfort.

« Les aéroglisseurs sont présentement utilisés sur le fleuve à la hauteur de Bécancour, [...] on a quand même hâte de les voir sur notre territoire », dit-elle.

La crue maximale des eaux devrait avoir lieu jeudi dans ce secteur.

Conseils pour assurer sa sécurité en période d’inondation

Avec des températures qui devraient grimper à 10 degrés Celsius mercredi, les résidents des rivages et des municipalités du sud du Québec peuvent être inquiets d'éventuelles inondations.

Voici quelques façons de se préparer au pire en cas d'inondation :

  • Se tenir au courant des alertes d'inondation via la page d'alerte de sa ville sur Twitter. Lors des inondations de l'année dernière, des mises à jour ont été affichées sur les inondations, les fermetures de rues et les conseils d'Hydro-Québec, de la SAAQ et d'autres organismes.
  • Appeler le 311 si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet des inondations;
  • En cas d'inondation imminente, placer des sacs de sable devant chaque entrée et à l'entrée de votre maison, y compris les portes, et bloquer les égouts dans le sous-sol pour éviter un refoulement.
  • Si l'eau menace d'entrer dans votre maison, couper l'alimentation électrique pour éviter les risques d'électrocution ou d'incendie, mais si l'eau est déjà dans votre maison, appelez Hydro-Québec pour le faire au 1-800-790-2424.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !