•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison de pêche aux crabes des neiges inégale à prévoir sur la Côte-Nord

Du crabe des neiges

Du crabe des neiges

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si la saison de pêche aux crabes des neiges s'annonce excellente dans l'estuaire du Saint-Laurent, les études suggèrent plutôt une diminution des quotas de capture en Moyenne-Côte-Nord, en Basse-Côte-Nord et au large de l'île d'Anticosti.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau d'après les informations de Julie Tremblay

La population de crabes des neiges évolue par cycle de 8 à 10 ans, explique le biologiste en science aquatique à l'Institut Maurice-Lamontagne, Cédric Juillet.

Or, selon ses observations, à Sept-Îles et en Basse-Côte-Nord, la quantité de crabes des neiges se trouve en phase descendante.

La situation est pire au large d'Anticosti, où les « stocks sont largement à la baisse », atteste Cédric Juillet. Il ajoute que l'Institut Maurice-Lamontagne recommande de diminuer le total autorisé des captures.

Une carte des zones de pêche au crabe des neiges en AtlantiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une carte des zones de pêche au crabe des neige en Atlantique. La zone 13 se trouve dans le coin supérieur droit.

Photo : Pêches et Océans Canada

Cependant, dans le meilleur des scénarios, le quota de crabe pourrait augmenter de 25 % pour une troisième année consécutive dans la zone 17.

Des représentants du Pêches et Océans Canada ainsi que des membres de l'industrie se réunissent mardi afin de fixer les quotas de pêche pour la saison 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !