•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chauffeur d’autobus scolaire implore les automobilistes de faire attention

Justin Bucklashuk est de profil dans son autobus scolaire. Il est barbu et il porte une casquette, des lunettes et une veste de sécurité.

Justin Bucklashuk dit que 11 véhicules ont dépassé son autobus jeudi matin, malgré le fait que ses clignotants étaient allumées et que son signe d'arrêt était déployé.

Photo : CBC / Dave Gaudet

Radio-Canada

Justin Bucklaschuk en a marre des automobilistes qui ne respectent pas les règles de sécurité routière qui touchent aux autobus scolaires, surtout pour la sécurité des enfants.

« Je vois toutes sortes de situations. [Les automobilistes] ne s’arrêtent pas lorsque mon signal clignote. Ils le regardent et continuent leur route », explique Justin Bucklaschuk.

Justin Bucklaschuk conduit depuis cinq ans un autobus qui dessert cinq écoles du secteur d’Elmwood.

La semaine dernière, il a écrit une publication sur la sécurité routière dans le groupe Facebook du quartier. Jeudi matin, le chauffeur d’autobus et ses élèves avaient compté pas moins de 11 voitures qui ne se sont pas arrêtées à côté de son autobus, malgré le fait que ses feux clignotaient allumées et que le signe d’arrêt était déployé.

« J’ai klaxonné et j’ai noté le plus de plaques d’immatriculation que j’ai pu. Cependant, je dois choisir entre m’assurer que les enfants montent dans l’autobus en sécurité et noter les numéros des plaques d’immatriculation », dit Justin Bucklaschuk.

Les chauffeurs peuvent noter les plaques d’immatriculation afin de donner des contraventions ou des avertissements aux conducteurs.

M. Bucklaschuk affirme que c’est frustrant et stressant quand les automobilistes ne s’arrêtent pas comme ils le devraient. Il s’inquiète pour la sécurité des élèves.

« J’ai vu des voitures freiner brusquement, et celles qui les suivaient, les emboutir par derrière. Je ne sais pas quoi dire. C’est fou », dit-il.

Règles à suivre au volant à proximité des autobus scolaires

  • Lorsque les feux d'avertissement orange clignotent, le chauffeur s’apprête à immobiliser l’autobus.
  • Lorsque les feux rouges intermittents clignotent, l’autobus est arrêté, et des écoliers y montent et en descendent. Les automobilistes doivent s’arrêter immédiatement à une distance minimale de 5 m de l’autobus, et ce, dans les deux directions de la route. Exception à la règle : quand il y a une barrière physique entre l’autobus et le véhicule, comme un terre-plein.
  • Les automobilistes peuvent reprendre leur route une fois que l'autobus se remet en marche, après que les feux rouges sont éteints et que son bras d’arrêt est relevé.
  • Les automobilistes doivent faire preuve de prudence près d’un autobus scolaire : les enfants peuvent bouger rapidement ou adopter un comportement imprévisible.

Source : Gouvernement du Manitoba

Une mort qui secoue

La mort d’un garçon de 8 ans la semaine dernière à Winnipeg a touché le chauffeur d’autobus. Surafiel Musse Tesfamariam est mort mardi après avoir été renversé par une camionnette alors qu’il utilisait le passage pour piétons.

« Honnêtement, ça m’a attristé même si je ne suis jamais passé en autobus dans ce quartier, dit-il. Ça m’a frappé parce que ça aurait pu être un des 40 enfants à bord de mon autobus. »

Curtis Basso, le superviseur du transport scolaire à la Division scolaire de Winnipeg, pense qu’il y a plus d'automobilistes qui désobéissent aux signaux d’arrêts d’autobus qu’avant.

Cette année, 30 contrevenants ont été pris sur le fait en train de commettre une infraction dans des cas où les chauffeurs d’autobus ont eu le temps de noter les plaques d’immatriculation. M. Basso croit qu’il pourrait y en avoir davantage.

« Très souvent, on a des rapports où les conducteurs disent que 10, 12 ou 14 véhicules sont passés et qu’ils n’ont pas pu noter les chiffres et les lettres des plaques d’immatriculation à cause de la saleté sur la plaque ou de la vitesse », dit-il.

Des caméras à l'avant des autobus peuvent aider à compléter les informations notées par les chauffeurs d’autobus. Ceux-ci remplissent ensuite des formulaires et les soumettent à la police. Les contrevenants peuvent recevoir un avertissement ou une amende pouvant aller jusqu’à 675 $ ainsi que deux points d'inaptitude.

M. Basso note que la division scolaire a ajouté des dispositifs de sécurité dans certains de ses autobus pour encourager les autres véhicules à s'arrêter, comme des signes DEL et des signes d’arrêt supplémentaires.

« On essaie de former nos chauffeurs à être le plus préventif possible, mais on ne peut pas arrêter un véhicule qui nous dépasse, dit-il. À ce stade-ci, la seule chose qu’on peut faire, c’est de le signaler. »

Justin Bucklaschuk implore les automobilistes d'être plus attentifs à leur environnement.

« Rangez votre cellulaire dans le coffre à gants. Faites attention à votre conduite et à ce qui vous entoure », lance-t-il à leur endroit.

Avec des informations de CBC.

Manitoba

Transports