•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée fructueuse pour Trudeau en Inde

Le reportage de Madeleine Blais-Morin

Au terme d'une troisième journée en Inde consacrée au développement de relations d'affaires, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la signature de contrats et d'accords d'une valeur d'un milliard de dollars avec l'Inde.

Accompagné d’une délégation d’environ 200 représentants d’entreprises canadiennes, Justin Trudeau a estimé que les ententes conclues à Mumbai créeront au moins « 5800 bons emplois bien rémunérés pour la classe moyenne du Canada ».

Selon Ottawa, au moins 66 nouveaux contrats et accords commerciaux ont été signés entre des entreprises indiennes et canadiennes jusqu’ici dans ce voyage.

Dans un communiqué publié mardi, le cabinet du premier ministre déclare que ces échanges économiques permettront une plus grande collaboration dans plusieurs domaines, notamment l’infrastructure, la technologie de l’information, l’aérospatiale, les technologies propres, la production cinématographique ainsi que la recherche et le développement.

L’économie de l’Inde connaît l’une des croissances les plus rapides au monde et ce pays offre des opportunités emballantes pour les entreprises canadiennes de toutes tailles.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Six années d'absence

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, reçoit un souvenir lors de sa visite à l’Ashram de Gandhi, à Ahmedabad, en Inde, le 19 février 2018.Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, reçoit un souvenir lors de sa visite à l’Ashram de Gandhi, à Ahmedabad, en Inde, le 19 février 2018. Photo : Reuters / Amit Dave

Ce voyage est important d’un point de vue économique pour le Canada après plusieurs années de relations plutôt tièdes avec New Delhi. La dernière visite du premier ministre canadien en Inde, avant celle-ci, remonte à 2012, quand Stephen Harper était au pouvoir.

À l’époque, les conservateurs s’étaient fixé comme objectif d’atteindre des échanges commerciaux de 15 milliards de dollars par an avec l’Inde en 2015. Or, les échanges actuels entre l’Inde et le Canada atteignent un peu plus de 8 milliards de dollars par an.

Qui plus est, les négociations qui avaient été entreprises il y a huit ans en vue de la conclusion d’un traité de libre-échange entre l’Inde et le Canada avancent à pas de tortue.

L'industrie indienne intéressée par le Canada

Dans le cadre de cet effort de réchauffement des relations économiques et politiques avec l’Inde, Justin Trudeau a rencontré mardi des dirigeants de grands groupes industriels indiens tels que Tata Sons, Infosys, Mahindra Group of Companies, Jubilant Bhartia Group, Aditya Birla Group et Reliance Industries.

Les démarches du gouvernement canadien sont bien reçues par le milieu des affaires indien, notamment par le président du conseil d’administration du conglomérat Aditya Birla, rapporte La Presse canadienne, qui estime que les gouvernements provinciaux et fédéral font bon accueil aux entreprises indiennes.

Justin Trudeau s'adresse aux participants d'un forum économique.Le premier ministre Justin Trudeau participe à un forum avec la PDG de la banque ICICI, Chanda Kochhar. Photo : The Associated Press / Rafiq Maqbool

Aditya Birla, qui gère entre autres des usines de pâte et papiers en Ontario et au Nouveau-Brunswick, prépare trois projets d’expansion dans les domaines de la fibre, du noir de carbone et de l'aluminium.

Le patron de la firme de technologies de l'information InfoSys, Salil Parekh, a pour sa part annoncé que son entreprise doublera sa présence au Canada d'ici deux ans, tandis que la compagnie pharmaceutique Jubilant Barthia prévoit investir 100 millions de dollars de plus au pays au cours des cinq prochaines années.

Le premier ministre a également participé mardi à une table ronde sur le leadership des femmes, ainsi qu’à une discussion au Forum des affaires Canada‑Inde avant de prendre part à une activité avec des membres de l’industrie cinématographique indienne.

Les échanges Canada-Inde en bref

  • L’Inde est le septième client du Canada en termes d’exportations de biens et de marchandises canadiennes;
  • En 2017, le Canada a exporté pour 4,18 milliards de dollars de marchandises en Inde et en a importé pour 4,16 milliards de dollars;
  • Le commerce de services entre les deux pays a quant à lui atteint 2,1 milliards de dollars en 2016;
  • Plus de 224 000 touristes indiens ont visité le Canada en 2016.

Une pause dans la controverse du nationalisme sikh

Cette journée consacrée à l’économie constitue aussi une pause médiatique pour le premier ministre, qui a dû réaffirmer à plusieurs reprises, depuis son arrivée, que le Canada reconnaît et soutient une Inde unie.

Justin Trudeau devait en effet répondre aux accusations lancées dans les médias indiens voulant qu’Ottawa soit sympathique au mouvement séparatiste sikh qui réclame un État indépendant en Inde.

Justin Trudeau doit à ce sujet rencontrer mercredi le ministre en chef de l’État du Penjab, Amarinder Singh, pour dissiper les doutes qui pourraient persister sur la position du Canada face à cette délicate question, car le Canada abrite une importante communauté sikhe.

L’an dernier, Amarinder Singh avait ouvert les hostilités en refusant de rencontrer le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, en visite en Inde, sous prétexte qu’il était un sympathisant de la cause séparatiste sikh.

Le ministre Harjit Sajjan étant lui-même membre de la communauté sikhe, il avait vigoureusement démenti ces affirmations, les qualifiant de « ridicules » et « offensantes ».

Accords commerciaux

International