•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rimouski sabre les subventions de quatre organismes en santé

Les maires et les conseillers de la Ville de Rimouski lors d'une séance du conseil municipal.

Le conseil municipal de Rimouski a adopté une motion qui a pour effet de réduire son appui financier à quatre organismes en santé.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Radio-Canada

La Ville de Rimouski réduit massivement les subventions de quatre organismes du secteur de la santé. La motion adoptée lors du conseil municipal lundi soir réduit l'appui financier de la Ville de moitié dans certains cas.

Un texte d’Édith Drouin

La subvention de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski diminue de 50 %, passant de 20 000 $ à 10 000 $. C’est aussi le cas de l’Association du cancer de l’Est du Québec, qui voit sa subvention diminuer de 10 000 $ à 5000 $.

La Fondation Maison Marie-Élisabeth écope aussi d’une baisse importante. Le montant octroyé par la Ville passe de 40 000 $ à 25 000 $. L’appui financier accordé à La Ressource d’aide aux personnes handicapées diminue aussi de 4000 $ à 3000 $.

Pour justifier ces coupes, le maire de Rimouski, Marc Parent, affirme que la Ville manquait de marge de manoeuvre dans le budget 2018 et voulait limiter la hausse des taxes.

Ce n’est absolument pas un désaveu de la part de la Ville de Rimouski sur l'importance de leur travail, mais on se retrouve vraiment dans une situation où l'on doit faire des choix difficiles si on veut maintenir notre engagement face à notre budget 2018.

Marc Parent, maire de Rimouski

Le maire précise que le conseil a choisi de couper davantage dans les secteurs qui étaient plus éloignés de la « mission » fondamentale d’une ville. Il a par exemple indiqué que la santé était de compétence provinciale.

Selon le maire, Rimouski distribue environ 3,5 millions de dollars de subventions par année en loisir, en art, en culture et en santé. Cet argent provient de la réserve du conseil municipal, un budget discrétionnaire.

Dans le but de mettre de l’ordre dans les demandes de subvention, le conseil municipal a adopté une motion, il y a quelques semaines, afin de mandater une firme pour développer des critères objectifs pour l’attribution des subventions à partir de 2019.

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale