•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : fermeture de Camillien-Houde, doit-on consulter les Montréalais?

Les détails avec Jean-Sébastien Cloutier
Radio-Canada

À Montréal, l'opposition à l'Hôtel de Ville réclame une consultation publique avant la mise en place du projet pilote d'interdire la circulation de transit dans le parc du Mont-Royal. Luc Ferrandez, le responsable des grands parcs au comité exécutif, s'est dit surpris par cette réaction. Le maire du Plateau-Mont-Royal affirme que la population a été consultée à ce sujet.

Un texte de Vincent Maisonneuve et Nathalie Lemieux

En effet, l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a tenu, il y a 10 ans, des audiences qui portaient notamment sur la circulation sur le mont Royal.

À l'époque, Luc Ferrandez avait lui-même proposé, à titre de citoyen, que le chemin Camillien-Houde soit considéré comme un simple accès au parc et non comme un moyen de le traverser. C’était un an avant sa première élection.

L’idée du « citoyen » Ferrandez avait reçu un appui important. Sur les 2785 Montréalais qui ont répondu au questionnaire de l'OCPM en 2008, 71,5 % étaient d’accord avec l'idée d'interdire la circulation de transit sur le mont Royal.

Dans son rapport, l’OCPM avait même conclu que « la réduction de la place de l’automobile sur la montagne » faisait « consensus ».

Notons également que, dès 1990, un rapport du bureau de consultation de Montréal recommandait de ne plus permettre le transit automobile sur la montagne.

Bref, les Montréalais ont déjà eu l'occasion de se prononcer sur cette question.

Épreuves des faits

Politique