•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs bien en avance, à un peu plus de 100 jours de l’élection

Patrick Brown entouré de sa famille et de membres du parti pour lancer sa candidature.

Patrick Brown a lancé dimanche sa campagne de candidature à sa propre succession.

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Fleurent

Radio-Canada

Malgré la démission soudaine de son chef, le Parti progressiste-conservateur reste en tête dans les intentions de vote en Ontario, réussissant même à gagner en popularité, selon un nouveau sondage Forum.

  • Les conservateurs recueillent l’appui de 49 % des répondants par rapport à 42 %, le 25 janvier dernier.
  • Les intentions de vote pour les libéraux demeurent presque inchangées (24 % contre 27 %).
  • Quant au NPD, ses appuis ont baissé légèrement (de 23 % à 19 %).
  • Les verts recueillent 7 % des voix comparativement à 6 %, le 25 janvier.

L’attention médiatique constante et la ferveur entourant la course à la chefferie n’ont fait qu’aider les conservateurs.

Lorne Bozinoff, président de Forum Research

Désastre électoral pour les libéraux?

Si des élections avaient lieu aujourd’hui, les conservateurs seraient majoritaires, selon les projections de Forum.

Le NPD formerait l’opposition officielle, alors que les libéraux, qui sont au pouvoir depuis 14 ans, seraient relégués au troisième rang, en raison de la répartition géographique de leurs appuis respectifs.

Course à la chefferie

Photo en mosaïque de Christine Elliott, Tanya Granic Allen, Caroline Mulroney et Doug Ford.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les quatre candidats à la chefferie des conservateurs (g. à d.): Christine Elliott, Tanya Granic Allen, Caroline Mulroney et Doug Ford.

Photo : PC/Sites officiels

Selon le sondage Forum, l'ex-députée Christine Elliott est la plus populaire auprès du public (22 %) parmi les candidats à la chefferie des conservateurs.

Doug Ford, Caroline Mulroney et Patrick Brown arrivent derrière elle et ne se démarquent pas vraiment l'un de l'autre.

La décision de M. Brown de se présenter à sa propre succession, quelques semaines après sa démission, suscite autant de réactions négatives que positives parmi les répondants.

Ce sont toutefois les membres du PC et non pas les Ontariens en général qui choisiront le nouveau chef du Parti, le mois prochain. Le scrutin aura lieu le 7 juin.

Le sondage a été mené au téléphone les 16 et 17 février auprès de 949 Ontariens. Sa marge d’erreur est de 3 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale