•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération charme au Cégep de Rimouski

La façade du Cégep de Rimouski

Le Cégep fait tout en son pouvoir pour attirer des étudiants.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Le Cégep de Rimouski redouble d'efforts pour séduire les jeunes de l'extérieur de la région. Aux prises avec d'importants défis de recrutement, le Cégep de Rimouski veut se tourner notamment vers Montréal pour remplir ses classes. Le Cégep organisait samedi sa toute première journée portes ouvertes.

D'après les informations de Laurence Gallant

Ils sont de Paspébiac, de Montréal, de Québec, et même de Syrie pour voir ce que le Cégep de Rimouski a à leur offrir. Manifestement, l'établissement met toute la gomme depuis quelques mois pour attirer de nouveaux étudiants.

Pour son 50e anniversaire, le Cégep a voulu renouveler son image et se rapprocher davantage de la communauté.

À partir de cette année, on revire ça à l'envers un peu, on essaie d'avoir des initiatives qui sortent de l'ordinaire.

Dany April, directeur des études du Cégep de Rimouski
Dany April en entretien avec la journaliste Laurence Gallant.

Dany April, directeur des études du Cégep de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le nouveau programme en échographie, qui sera donné uniquement au Cégep de Rimouski l'an prochain, permet du même souffle de remettre à neuf des locaux, voire des départements en entier. Cette exclusivité donne également davantage de visibilité, selon la direction, un coup de pouce qui n'est pas de trop pour le Cégep.

Pour l'instant, on roule effectivement avec 2300, 2400 étudiants. On a connu davantage par le passé, et ce qui est un peu pernicieux là-dedans, c'est que cette baisse-là, elle est dispersée dans différents programmes.

Julie Gasse, directrice adjointe au bureau d'information et de promotion du Cégep de Rimouski
Julie Gasse en entrevue avec Laurence Gallant.

Julie Gasse, directrice adjointe au bureau d'information et de promotion du Cégep de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Baisse démographique

Des 28 programmes offerts en formation régulière, certains peuvent se retrouver au ballotage, faute d'inscriptions. Parfois, trois ou quatre individus de plus peuvent faire la différence. Selon la direction, la baisse démographique se fait sentir.

Le Cégep de Rimouski semble toutefois parvenir à garder un nombre encourageant de jeunes de la région pour leurs études collégiales, bien qu'il compte, bon an mal an, 60 % d'étudiants de l'extérieur du Bas-Saint-Laurent.

La solution privilégiée par la direction est de séduire à l'aide de grandes campagnes de promotion les jeunes de la métropole où les cégeps débordent. L'établissement mise sur l'innovation et la qualité de vie à Rimouski.

« Dans la région de Montréal de toute façon les cégeps sont pleins, on fera pas de mal à personne, et pour nous, dans certains programmes, ça peut faire la différence », renchérit Dany April.

La première ronde d'inscription du Cégep de Rimouski se termine le 1er mars.

Bas-Saint-Laurent

Éducation