•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille de Joey Knapaysweet « toujours sous le choc »

Cette photo est la dernière de Joey Knapaysweet prise avant son départ de Fort Albany pour Timmins dans le but « d'obtenir de l'aide pour améliorer sa vie », selon le communiqué de la famille. Sur la photo, il est avec sa mère, Micheline Knapaysweet.

Cette photo est la dernière de Joey Knapaysweet prise avant son départ de Fort Albany pour Timmins dans le but « d'obtenir de l'aide pour améliorer sa vie », selon le communiqué de la famille. Sur la photo, il est avec sa mère, Micheline Knapaysweet.

Photo : Famille Knapaysweet

Radio-Canada

Les parents du jeune Autochtone mort à la suite d'interactions avec des policiers à Timmins ont émis un communiqué dans lequel ils demandent « des réponses ».

L'Unité des enquêtes spéciales se penche actuellement sur ce cas et, par conséquent, refuse de commenter.

La famille de Joey Knapaysweet est « toujours sous le choc », indique le communiqué émis au nom de celle-ci par une firme d'avocats de Toronto.

« Qu'a-t-il fait de si grave qui justifie qu'il soit tué » demande sa mère, Micheline Knapaysweet.

« J'ai le coeur brisé, avec tant de questions sans réponse. Je ne peux pas dormir la nuit, j'ai besoin de réponse. Il s'agit de mon fils, de mon enfant », dit-elle.

Micheline Knapaysweet tient une photo de son fils, Joey, 21 ans, mort à la suite d'interactions avec des policiers à Timmins et porte un foulard rouge. Selon le communiqué de la famille, « le foulard rouge représente la couleur préférée de Joey » et sa mère « continuera de porter le foulard rouge jusqu'à ce qu'elle obtienne des réponses sur ce qui a mené à la mort de son fils ».

Micheline Knapaysweet tient une photo de son fils, Joey, 21 ans, mort à la suite d'interactions avec des policiers à Timmins. Selon le communiqué de la famille, « le foulard rouge représente la couleur préférée de Joey » et sa mère « continuera de porter le foulard rouge jusqu'à ce qu'elle obtienne des réponses sur ce qui a mené à la mort de son fils ».

Photo : Famille Knapaysweet

La famille Knapaysweet indique dans le communiqué qu'elle parlera publiquement « dans les jours à venir » mais qu'elle demande pour l'instant « de la compréhension et de la paix ».

La semaine dernière, des chefs ont dénoncé les agissements de la police de Timmins.

L'Unité des enquêtes spéciales étudie aussi le cas de la femme autochtone de 62 ans décédée la même fin de semaine après avoir été détenue par la police de Timmins.

Nord de l'Ontario

Société