•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC ne relancera pas la station de ski de Saint-Pacôme

Les remontés mécaniques de la Station plein-air Saint-Pacôme

La mise à niveau des équipements de la station de ski de Saint-Pacôme est évaluée à près de 2,7 millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Patrick Bergeron

Radio-Canada

Les élus de la MRC de Kamouraska ont décidé unanimement de ne pas relancer la Station plein air Saint-Pacôme.

Un texte de Julie Tremblay avec la collaboration de Patrick Bergeron

La station, qui est fermée depuis bientôt quatre ans, est administrée par la Municipalité de Saint-Pacôme depuis le printemps dernier.

La Municipalité avait demandé à la MRC de Kamouraska de s'occuper de la relance du centre de ski, mais après avoir étudié la question, cette option a été rejetée.

C'est un risque financier trop important à prendre, qui aurait fait en sorte de rehausser considérablement la contribution du milieu pour y arriver.

Yvon Soucy, préfet de la MRC de Kamouraska

La mise à niveau des équipements de la station de plein air est estimée à près de 2,7 millions de dollars. En outre, les cinq premières années d'exploitation risqueraient d'engendrer un déficit de fonctionnement de plus de 600 000 $.

Le maire de Saint-Pacôme, Roger BérubéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Saint-Pacôme, Roger Bérubé, n'est pas surpris de la décision de la MRC.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La MRC ouverte à contribuer à d'autres projets

Malgré son refus de relancer la station de ski, la MRC de Kamouraska se dit ouverte à accompagner la Municipalité pour des projets différents à cet emplacement.

Le maire de Saint-Pacôme, Robert Bérubé, n'est pas surpris de la décision du conseil des maires. Il affirme que la Municipalité tentera de trouver d'autres solutions, mais qu'il est « fort peu probable » que la station de ski soit relancée.

Ça nous donne le feu vert pour regarder d'autres projets plus modestes, des activités récréotouristiques autres que le ski.

Roger Bérubé, maire de Saint-Pacôme

M. Bérubé souligne qu'il ne sait pas si un projet pourra être lancé à temps pour l'hiver 2018-2019. Il souhaite cependant que ce dossier « ne traîne pas en longueur ».

Les citoyens de Saint-Pacôme devront cependant payer pendant encore 10 ans les dettes de l'ancienne station de plein air, qui s'élèvent 310 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Économie