•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB songe à offrir l'aide médicale à mourir

Pour le moment, l'aide médicale à mourir n'est pas offerte à la Maison Desjardins des soins palliatifs du KRTB.
Pour le moment, l'aide médicale à mourir n'est pas offerte à la Maison Desjardins des soins palliatifs du KRTB. Photo: Radio-Canada / Patrick Bergeron
Radio-Canada

La direction de la Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB sonde son personnel et ses bénévoles en ce qui a trait à l'offre de l'aide médicale à mourir. Elle souhaite savoir si l'offre de l'acte médical en ses murs aurait un effet négatif sur la rétention des employés et des bénévoles.

Un texte de Patrick Bergeron

Depuis quelques jours, près de 200 personnes peuvent donner leur opinion sur la question.

La directrice générale, Diane Langlois confirme qu'en ce moment tout le processus préparatoire est offert, mais que l'acte médical se déroule ailleurs qu'à la maison de soins palliatifs. Cette façon de faire avait été approuvée lors de l'adoption de la loi.

Mme Langlois rappelle que le conseil d'administration de l'organisme avait convenu de sonder son personnel en 2018 sur le sujet. Si l'opinion est favorable, l'acte médical pourrait être fait dans l'établissement de la rue des Chauffailles à Rivière-du-Loup.

Notre maison est portée par nos bénévoles et notre personnel alors il allait de soi de sonder notre monde sur le sujet.

Diane Langlois, directrice générale de la Maison Desjardins des soins palliatifs du KRTB

Les participants ont jusqu'au mois de mars pour répondre au petit questionnaire qui leur a été envoyé par courriel.

Selon la loi 2, chaque maison de soins palliatifs est libre de permettre ou non l'aide médicale à mourir dans son établissement.

Bas-Saint-Laurent

Société