•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • L’hiver canadien au rythme des carnavals

    Des spectateurs, chaudement vêtus, assistent à une compétition sportive.
    Le Bal de neige dans la région d’Ottawa-Gatineau, en 1988 Photo: Radio-Canada

    Journées courtes, ensoleillement limité, climat rude : la saison froide au Canada apporte son lot de difficultés. Pour affronter cette période de l'année, rien de mieux que de profiter de l'offre d'activités en plein air. Découvrez dans nos archives quelques festivals d'hiver à travers le pays.

    La plus importante fête hivernale naît à Québec, en 1954. Un comité d’hommes d’affaires lance l’idée d’un événement dans la Vieille Capitale pour stimuler l’industrie touristique. À partir de 1955, le Carnaval de Québec a lieu annuellement, en février, dans les jours qui précèdent le carême. Défilés, activités sportives et spectacles marquent les festivités.

    En 1956 et dans les années qui suivent, le Carnaval prend de l’ampleur. Avec le temps, la population est demeurée fidèle à la tradition de cette fête hivernale collective.

    Aujourd’hui, il rivalise en popularité avec d’autres grands événements internationaux, tels que les célébrations du Mardi gras ou le Carnaval de Rio.

    Le Bal de neige en plein cœur de l’hiver

    Pendant les trois premières semaines de février, la région d’Ottawa-Gatineau vibre au rythme du Bal de neige. Lancé en 1979 par la Commission de la capitale nationale, le festival célèbre cette année son 40e anniversaire.

    En 1984, le journaliste Sylvain Tellier présente un reportage sur l’attrait exercé par cet événement, tant au Canada qu’à l’international. Au rendez-vous de cette fête : compétitions sportives, spectacles extérieurs, danses, feux d’artifice, etc.

    Le patinage sur le canal Rideau, d’une longueur de 7,8 km, demeure l’activité emblématique du festival.

    Les Franco-Albertains en fête

    Chaque année, depuis 1982, la petite municipalité francophone de Saint-Isidore, dans le nord de l’Alberta, célèbre l’hiver. Ce reportage du bulletin Ce soir du 21 février 1990 nous présente la 8e édition du Carnaval. Concours de sciage, promenades en traîneau et danses folkloriques font partie de la programmation. Comme au Carnaval de Québec, un « Bonhomme » veille à la tradition du couronnement de la reine.

    Ovila Morissette est l’un des fondateurs de la communauté de Saint-Isidore. Né au Québec, il a cherché à vivre en français dans l’Ouest canadien. Il se réjouit de la présence des jeunes au Carnaval, mais admet la difficulté de parler sa langue en Alberta. « On en mange des bons coups », dit-il à la fin du reportage.

    Le paradis hivernal de Saint-Boniface

    En 1967, l’idée d’une fête hivernale de la francophonie germe dans l’esprit des membres de la Chambre de commerce de Saint-Boniface. Ce n’est qu’en 1970 que le Festival du Voyageur se concrétise. Depuis, Winnipeg célèbre le passé de la traite des fourrures et le patrimoine franco-manitobain à travers des spectacles et de la musique.

    Ces séquences de tournage de 1975 nous montrent le grand défilé où paradent carrioles, chars allégoriques et enfants.

    Le Festival est aujourd’hui le plus important rassemblement hivernal de l’Ouest canadien.

    Depuis une vingtaine d’années, diverses communautés au pays organisent des événements variés qui misent sur les joies de la saison froide. Nous n’avons qu’à penser à Montréal en lumière ou au festival familial Ice on Whyte d’Edmonton.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Art de vivre