•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arts et santé mentale : Les Impatients s’implantent à Shawinigan

Livre de côté avec la mention Les Impatients

L'organisme Les Impatients va offrir des cours d'art à des gens atteints de problèmes de santé mentale à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Impatients, un organisme qui vient en aide aux personnes ayant des problèmes de santé mentale par le biais de l'expression artistique, offrira des ateliers d'art à Shawinigan à la fin mars.

Shawinigan deviendra ainsi la 14e ville québécoise où Les Impatients tiennent des activités d'expression artistique. Dans la région, ils sont déjà présents à Drummondville.

« C'est une excellente nouvelle que Les Impatients s'installent à Shawinigan, ça vient en complément à tout ce qu'on peut faire pour le travail contre la stigmatisation », affirme le directeur du Regroupement des organismes de base en santé mentale de la région, Yves Blanchette.

Une vingtaine de personnes pourront participer aux ateliers qui auront lieu deux fois par semaine au Centre des arts de Shawinigan.

Ça brise l'isolement, ça favorise la participation sociale.

Une citation de : Yves Blanchette, directeur du Regroupement des organismes de base en santé mentale en Mauricie et au Centre-du-Québec

Les séances seront dirigées par un artiste-peintre. Un intervenant psychosocial sera également sur place.

La direction régionale de la santé confirme qu'elle est en pourparlers avec le centre en santé mentale Le Phénix pour qu'un de leurs intervenants soit affecté à cette tâche.

« Ça permet aux gens de vivre ensemble une forme d'entraide et de le faire dans un monde culturel. Ça permet de développer toute leur créativité, mais surtout augmenter leur estime de soi », affirme M. Blanchette.

Un 10e recueil de lettres d'amour

Parmi les projets de l’organisme, il y a Mille mots d’amour, un recueil de lettres d’amour dévoilé chaque année à la Saint-Valentin.

Quand on est schizophrène, qu'on a une dépression profonde, ou autre, des fois on est obligé d'arrêter de travailler et on tombe dans l'isolement, donc ce lieu-là devient une nouvelle cellule familiale, amicale.

Une citation de : Alain Labonté, auteur et initiateur du projet Mille mots d'amour
Livre dans une bibliothèque de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les lettres d'amour contenues dans le recueil ont été écrites par des gens connus, mais aussi des personnes qui participent aux ateliers des Impatients.

Photo : Radio-Canada

Mercredi, l’organisme a présenté son dixième recueil qui regroupe 130 lettres d’amour. Certaines ont été écrites par de grands noms des arts et de la littérature, d'autres sont les mots de participants aux ateliers d'expression artistique menés par l'organisme.

La prochaine édition du recueil contiendra peut-être des mots des premiers Impatients mauriciens.

D’après les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !