•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boushie : la famille fait appel des décisions rendues par la GRC

Une femme tenant dans ses mains une photo est entourée d'un homme avec une plume d'aigle et d'une autre femme.

Debbie Baptiste, la mère de Colten Boushie, tient dans ses mains la photo de son fils alors qu'elle s'adresse aux journalistes présents à la Chambre des communes.

Photo : The Canadian Press / Justin Tang

Radio-Canada

La famille de Colten Boushie porte en appel les décisions rendues par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC). Celle-ci a conclu en novembre dernier que le travail de ses agents, le soir de la mort du jeune Autochtone de 22 ans en août 2016, en Saskatchewan, est irréprochable.

Debbie et Alvin Baptiste, la mère et l’oncle de Colten Boushie, avaient déposé une plainte en décembre 2016 à la GRC, dans laquelle ils dénonçaient la manière dont avait été traitée la famille le soir du drame.

Originaire de la Première Nation de Red Pheasant, Colten Boushie a été abattu sur les terres de la ferme de Gerald Stanley.

Selon Debbie Baptiste, des agents de la GRC lui ont demandé si elle était sous l'influence de l'alcool, ont senti son haleine et ont fouillé sa résidence sans mandat.

Mercredi, la famille a décidé de demander à la Commission civile d'examen et de traitement des plaintes d’examiner les décisions rendues par la GRC.

Une intervention particulière selon les policiers

Pour Chris Murphy, l’avocat de la famille, il est inconcevable que la résidence d’une mère puisse être fouillée par des policiers au moment même où celle-ci apprend la mort de son fils.

Les policiers de la GRC ont affirmé que les circonstances dans lesquelles ils sont intervenus étaient particulières ce soir-là parce qu'ils croyaient qu'un témoin du meurtre, potentiellement armé, se cachait dans la maison.

Elles ont atteint un point culminant durant le verdict, mais les injustices ont été présentes tout au long du processus.

Chris Murphy, l’avocat de la famille de Colten Boushie

Il est important que les gens comprennent que l’acquittement de Gerald Stanley n’est qu’une « petite partie » des injustices auxquelles font face les membres de la famille, a affirmé Me Murphy.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué que, selon la procédure, la Commission civile d'examen et de traitement des plaintes allait revoir ces décisions minutieusement.

Société