•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Chan reçoit les encouragements de son ancienne école secondaire

Une centaine d'élèves de l'école secondaire Étienne-Brûlé ont envoyé un mot d'encouragement aux patineurs Patrick Chan et Paul Poirier.
Une centaine d'élèves de l'École secondaire Étienne-Brûlé ont envoyé un mot d'encouragement aux patineurs Patrick Chan et Paul Poirier. Photo: Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Le programme court du patineur Patrick Chan sera présenté jeudi soir, au Canada. En amont de sa prochaine performance à Pyeongchang, les élèves de son ancienne école secondaire à Toronto lui ont envoyé leurs encouragements, ainsi qu'au patineur Paul Poirier.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Les deux athlètes olympiques ont fréquenté l’école secondaire Étienne-Brûlé, à Toronto, et y ont laissé leur marque.

Dans la cafétéria mercredi après-midi, une centaine d’élèves se sont rassemblés pour démontrer leur soutien en enregistrant un message d’encouragement.

Le patineur Patrick Chan en 8e année à l'école secondaire Étienne-Brûlé. Agrandir l’imageLe patineur Patrick Chan est un ancien de l'École secondaire Étienne-Brûlé. Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

C’est en l’honneur de Patrick Chan et de Paul Poirier que l’enseignante d'arts visuels et médiatiques, Julie-Nadia Rancourt, a conçu une vitrine à l’entrée de l’école cette semaine, alors que les Jeux olympiques battent leur plein.

On y retrouve notamment des articles de journaux, des photos des Jeux olympiques et une reproduction des médailles remportées par Patrick Chan à Sotchi et Pyeongchang.

C’est l’ampleur de leur carrière. C’est assez impressionnant. Deux jeunes hommes qui ont mérité énormément de prix. On est très fiers.

Julie-Nadia Rancourt, enseignante à l’École secondaire Étienne-Brûlé
L'enseignante d'arts visuels et médiatiques à l'école secondaire Étienne-Brûlé, Julie-Nadia Rancourt, a créer une vitrine en l'honneur des deux athlètes olympiques.L'enseignante d'arts visuels et médiatiques à l'École secondaire Étienne-Brûlé, Julie-Nadia Rancourt, a créé une vitrine en l'honneur des deux athlètes olympiques. Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

En pensant à Patrick Chan, qui a obtenu son diplôme d’études secondaires en 2009, l’enseignante se souvient d’un élève dévoué et studieux, qui se consacrait pleinement à son sport.

Il s’entraînait soit tôt le matin ou en après-midi et son horaire était organisé en conséquence, explique-t-elle.

Le triple champion du monde est venu saluer ses anciens enseignants en 2014, après avoir remporté deux médailles d’argent à Sotchi. Son passage a inspiré de nombreux élèves, dont certains athlètes.

Lors de son passage à l'école Étienne-Brûlé en 2014, Patrick Chan a laissé sa marque dans un moule en plâtre.Lors de son passage à l'École Étienne-Brûlé en 2014, Patrick Chan a laissé sa marque dans un moule en plâtre. Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Chloé Herbulot, qui est passionnée de canoë-kayak, l’a rencontré. Elle suit ses performances aux Jeux olympiques avec attention ces jours-ci.

Ça m’impressionne. Ça me motive à travailler plus fort et à m’améliorer.

Chloé Herbulot, élève de 11e année
Chloé Herbulot et Gabrielle Mizzi, deux athlètes qui s'inspirent du succès de Patrick Chan.Chloé Herbulot et Gabrielle Mizzi, deux athlètes que les succès de Patrick Chan inspirent. Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Gabrille Mizzi, qui s’illustre pour sa part en soccer et en volleyball, s’inspire aussi du parcours du patineur.

Ça m’a rappelé que l’on peut faire tout ce que l’on veut. En tant qu’athlète, je vois que je peux m’améliorer et peut-être même aller aux Olympiques.

Gabrielle Mizzi, élève de 11e année

À surveiller à Pyeongchang :

Patrick Chan
Programme court des hommes : jeudi 15 février, 20 h, HNE
Programme libre des hommes : vendredi 16 février, 20 h, HNE

Paul Poirier et Piper Gilles
Programme court de danse : dimanche 18 février, 20 h, HNE
Programme libre de danse : lundi 19 février, 20 h, HNE

Toronto

Patinage artistique