•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Performance record de l'emploi à Montréal en 2017

Trois personnes attendent pour une entrevue.
En chiffres absolus, l'île de Montréal n'a jamais compté autant de personnes en emploi. Photo: iStock
Radio-Canada

Pour la première fois de l'histoire, plus d'un million de résidents de l'île de Montréal occupaient un emploi rémunéré l'an dernier, selon les plus récentes données de Statistique Canada.

Ces données, publiées la semaine dernière, sont rapportées dans le bulletin Montréal économique en bref, paru ce mercredi.

« Un total de 1 035 900 Montréalais occupaient un emploi en 2017, ce qui constitue une performance record depuis que de telles statistiques sont compilées, soit depuis 1987, peut-on lire. Ainsi, ce sont 39 000 nouveaux postes qui ont été occupés par des Montréalais au cours de l’année, ce qui équivaut à une croissance de l'emploi de 3,9 % par rapport à 2016. »

Le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques a contribué à la création de 11 000 nouveaux postes à lui seul. À l'inverse, un repli significatif de 8800 emplois a été observé dans le domaine de la santé et de l'assistance sociale. Le secteur de l'hébergement et de la restauration a aussi affiché un recul, mais de moindre importance.

L'agglomération de Montréal, qui comprend la Ville de Montréal et les 15 villes défusionnées, comptait pour presque 25 % de l'emploi au Québec en 2017. Ses 39 000 emplois créés l'an dernier représentent toutefois 43 % des 90 200 emplois qui ont vu le jour dans tout le Québec l'an dernier.

Responsable du Développement économique au comité exécutif de la Ville de Montréal, Robert Beaudry n'a pas hésité à attribuer cette bonne performance de l'économie régionale à la nouvelle administration de Valérie Plante lors de la réunion de la réunion hebdomadaire du comité exécutif.

« On a une croissance très intéressante et ça, c'est grâce aux décisions que vous avez prises en tant qu'élus, en tant que membres du comité exécutif; donc soyez-en très fiers », a-t-il souligné à ses collègues, précisant que le taux de chômage était en baisse, que l'emploi avait crû de 1 % en janvier 2018 par rapport à janvier 2017 et que les taux d'inocupation dans les bureaux et dans le secteur industriel étaient en baisse.

« Donc de très bonnes nouvelles au niveau du développement économique après seulement 100 jours de notre administration... Imaginez 200! », a-t-il lâché, ce qui a bien fait rire le président du comité exécutif, Benoit Dorais.

Grand Montréal

Emploi