•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'argent pour le prolongement de la route 138 et le projet du pont sur le Saguenay

Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles.

Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord.

Photo : Assemblée nationale du Québec

Radio-Canada

Le prolongement de la route 138 ne ralentira pas la mise en place du bureau de projet pour le pont sur le Saguenay, ont confirmé le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, et la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay.

Un texte de François Robert

Les représentants de la Côte-Nord et de Charlevoix s'étaient déplacés à Québec afin de vérifier les plans du gouvernement dans les dossiers de la route 138 et du pont sur le Saguenay.

Ils ont demandé aux ministres du gouvernement Couillard de faire cheminer les deux projets en parallèle.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, est satisfait de leur réponse.

Ce qui a été dit d’emblée, autant par nous les représentants que par les deux ministres, c’était clair que les deux projets peuvent aller de l’avant en même temps.

Réjean Porlier, maire de Sept-îÎes
Le maire de Sept-Îles et préfet de la MRC de Sept-Rivières, Réjean Porlier.

Le maire de Sept-Îles et préfet de la MRC de Sept-Rivières, Réjean Porlier.

Photo : Radio-Canada

En aucun temps, il ne sera question de compromettre les sommes pour le prolongement de la 138 au profit du pont sur le Saguenay.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

La délégation de la Côte-Nord s’est présentée unie pour réclamer l’avancement des deux projets et à demander à ce que la division ne soit pas alimentée, insiste Réjean Porlier.

« Désormais tous les enjeux de la route 138 seront portés par l’ensemble des représentants de la Côte-Nord, plus la société civile et là il n’y en a pas de division. On a demandé de ne pas l’alimenter. »

Réjean Porlier dit aussi avoir eu l’assurance de la ministre Tremblay et du ministre Arcand que des crédits seraient annoncés après le budget lors du dévoilement des crédits pour le bureau de projet du pont sur le Saguenay.

Tadoussac

Le nouveau maire de Tadoussac, Charles Breton, confirme avoir participé à la rencontre avec les deux ministres lundi à Québec, mais surtout à titre d’observateur, nuance-t-il.

« Tadoussac on a des intérêts particuliers et vraiment vitaux pour nous à surveiller », explique Charles Breton.

Charles Breton, maire de Tadoussac.

Charles Breton, maire de Tadoussac.

Photo : Courtoisie Lise Gagnon

C’est certain que l’on suit ce processus-là de façon à plutôt veiller sur nos intérêts que de pousser à tout prix pour un pont, mais on voit bien la force du mouvement. On a choisi d’être plus observateurs qu’opposants tout simplement.

Charles Breton, maire de Tadoussac

Charles Breton dit avoir rappelé aux ministres que des mesures compensatoires sont attendues pour les travailleurs des traversiers s'ils sont remplacés par un pont dans quelques années.

Côte-Nord

Transports