•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté noire de Windsor veut du financement pour ses jeunes

Des gens sont assis dans une salle de classe.

Une représentante du ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse explique quelles sont les subventions disponibles.

Photo : CBC / Stacey Janzer

Radio-Canada

Des représentants du ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse étaient à Windsor mardi pour fournir de l'information sur les subventions disponibles dans le cadre du Plan d'action pour les jeunes Noirs de l'Ontario.

Un financement de 47 millions de dollars est offert pour les quatre prochaines années afin de soutenir des programmes dans quatre villes, dont Windsor.

Lindiwe Sithole, qui travaille au sein de l'organisation de formation pour les femmes Women's Enterprise Skills Training de Windsor, était parmi les personnes qui assistaient à la rencontre.

« En tant que personne noire, je vis cette réalité, les luttes », a-t-elle expliqué.

Mme Sithole veut faire une demande de subvention pour créer un programme de leadership et d'employabilité pour les personnes noires.

« Ça leur permettrait d'avancer et de sentir qu'elles participent à ces différents programmes et initiatives de notre communauté. Je pense que cela leur remonterait leur moral et même stimulerait leur intérêt », a-t-elle déclaré.

Plus de représentation

Sheldon Harrison, de l'Alliance étudiante de l'Université de Windsor, était également présent. Il espère quant à lui obtenir une subvention « centrée sur les jeunes Noirs dans les métiers spécialisés, l'éducation postsecondaire et le développement des affaires ».

Il est de notre devoir en tant que personnes d'influence dans notre communauté d'être le fer de lance et d'ouvrir la porte aux gens qui ne sont pas si loin derrière nous.

Sheldon Harrison, vice-président des finances et des opérations de l'Alliance étudiante de l'Université de Windsor

L'étudiant a déjà déposé une demande de subvention et en prépare maintenant une deuxième dans le but d'augmenter la représentation de la communauté noire au campus et dans la ville.

Il souhaite ainsi voir davantage de Noirs à la tête d'entreprises, en politique et dans des postes d'influence.

« Nous voulons vraiment voir plus de représentation non seulement dans notre secteur manufacturier, mais aussi dans nos écoles commerciales, nos facultés de droit et nos facultés de médecine », ajoute M. Harrison.

Windsor

Jeunesse