•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se marier à l'hôpital en attendant un nouveau coeur

Le nouveau couple marié accompagné de leurs parents.
Marvin Switzer, à droite de la mariée, et sa fille Jennifer lors de la cérénomie à l'hôpital général de Toronto, le 25 novembre 2017. Photo: Marvin Switzer

Avec un coeur de plus en plus frêle et en attente d'un transplantation cardiaque, Marvin Switzer a pu assister au mariage de sa fille grâce à la générosité du personnel soignant de l'hôpital général de Toronto.

Un texte de Frédéric Pepin

M. Switzer, 55 ans, était alité depuis des mois en novembre 2017, au centre cardiaque Peter Munk de l'hôpital général de Toronto. Sa situation se détériorait, ce qui faisait craindre le pire à sa fille Jennifer. Elle ne pouvait imaginer que son père n'assiste pas à son mariage.

Le personnel soignant non plus. Ils ont donc transformé l'atrium de l'hôpital. Exceptionnellement, le 25 novembre dernier, des tables avec des couverts y ont été installées. Un pianiste s'est même rendu sur place pour la cérémonie.

Le père et la mariée entrent dans l'atrium de l'hôpital où a été célébré le mariage.Marvin Switzer sur intraveineuse et sa fille, Jennifer, marchent lors de la cérémonie de mariage le 25 novembre 2017. Photo : Centre cardiaque Peter Munk, Hôpital général de Toronto

Je leur avais demandé si nous pouvions emprunter une salle de conférence pour organiser une petite cérémonie de mariage. On ne m’a pas donné une salle de conférence, mais plutôt une cérémonie inoubliable dans l’atrium.

Jennifer Switzer

Pour le personnel de l’hôpital, le geste était tout naturel. « Nos patients sont tous membres de notre grande famille », affirme le Dr Jeremy Kobulnik du centre cardiaque Peter Munk.

Un rêve devenu réalité

C’est un rêve qui est devenu réalité pour Mme Switzer et pour toute la famille. L’émotion était à son comble lorsqu'au début de la cérémonie la mariée est entrée dans la salle avec à son bras son père, qui lui était rattaché à une pochette de perfusion intraveineuse.

C’était absolument magique. J’était très émue que mon père puisse marcher à mes côtés lors du début de la cérémonie.

Jennifer Switzer, fille de Marvin
Marvin Switzer est assis sur un divan dans son salon.Marvin Switzer dans sa demeure de Newburgh en Ontario. Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Et comme la chance est du côté de la famille Switzer, Marvin a reçu un nouveau coeur quatre jours après la cérémonie.

Marvin Switzer invite maintenant les gens à signer leur carte de don d'organes. « C’est ce qui m’as sauvé la vie et maintenant, grâce à mon nouveau coeur, j’ai espoir d’un jour pouvoir jouer avec mes petits-enfants », conclut M. Switzer.

Toronto

Hôpitaux