•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Western veut faire de la santé mentale une priorité

De grands espaces verts entourent le campus.

L’Université Western, de London en Ontario

Photo : Western University

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans la foulée d'un référendum étudiant sur la question, l'université située à London, dans le sud-ouest de l'Ontario, a élaboré une nouvelle stratégie pour améliorer ses services en santé mentale.

La semaine dernière, près de 90 % des étudiants ont voté en faveur d'un changement qui ferait de la santé mentale et du bien-être une priorité dans le nouveau plan stratégique de l'université.

Le vice-recteur à l'Université Western, John Doerksen, a admis que l'institution doit en faire plus pour répondre aux attentes des étudiants.

« Nous avons une offre de services très vaste, mais je dirais que nous ne les avons pas coordonnés aussi efficacement que possible », a-t-il déclaré en entrevue avec CBC.

L'université a donc ébauché un plan stratégique pour la santé mentale et le bien-être des étudiants.

Les quatre piliers du plan stratégique :

  • Promouvoir la résilience
  • Fournir des communications efficaces sur la santé
  • Examiner le stress lié à la vie universitaire
  • S'assurer que l'université offre des services de santé mentale accessibles et efficaces

Selon M. Doerksen, l'un des grands changements envisagés est une « approche à guichet unique ».

Actuellement, les étudiants peuvent obtenir différents services de santé mentale dans divers secteurs du campus.

Or, l'administration souhaite regrouper toutes ces ressources à un seul endroit, sous l'égide d'un centre de santé et de mieux-être, ce qui pourrait se faire « dans les prochaines années », selon le vice-recteur.

« Ce sera une priorité. Je ne connais pas encore tous les détails, mais c'est au moins une vision de ce que nous attendons », a-t-il ajouté.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !