•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie du N.-B. devra cesser l’élevage de saumon dans l'État de Washington

Le saumon de l'Atlantique

Des saumons de l'Atlantique

Photo : iStock

Radio-Canada

Les sénateurs de l'État de Washington ont appuyé un projet de loi visant à éliminer progressivement l'élevage du saumon de l'Atlantique d'ici 2024. Cette décision fait suite à la fuite de centaines de milliers de poissons d'un bassin de Cooke Aquaculture, une entreprise néo-brunswickoise, en août 2017.

Cooke Aquaculture a essuyé un revers important jeudi lorsque le sénat de l'État de Washington a voté à 35 voix contre 12 pour un projet de loi visant à mettre fin aux opérations de salmoniculture en Atlantique.

L’entreprise, basée au Nouveau-Brunswick, devra mettre fin à ses opérations d'ici 2024, au fur et à mesure que ses baux expireront sur chacun de ses sites.

Plus de 200 000 saumons se sont échappés

Le projet de loi a été adopté malgré les efforts déployés par l'entreprise qui appuyait un amendement permettant à la salmoniculture atlantique de continuer à utiliser uniquement des femelles. La mesure visait à garantir que les saumons d’élevage ne pourraient pas se reproduire s'ils s'échappaient dans la nature.

Le 19 août dernier, l'effondrement d'un bassin de Cooke Aquaculture a causé la fuite de centaines de milliers de saumons, faisant craindre une contamination du milieu marin et de la population de saumon sauvage du Pacifique.

Le bassin brisé, à moitié sous l'eau.

Le réseau de filets d'un des bassins de Cooke Aquaculture s'est effondré en août 2017.

Photo : Radio-Canada

Un rapport publié en février par un comité d'enquête a conclu qu’entre 242 000 et 26 2000 se sont échappés.

Le rapport indique que cette fuite est due à l'effondrement des enclos de filet, mal nettoyés par l’entreprise. « L'encrassement excessif a considérablement augmenté la pression sur le réseau de filets », peut-on lire.

Des moules sur un filets.

Les filets d'un des bassins de l'entreprise étaient chargés de moules, causant son effondrement.

Photo : Radio-Canada / État de Washington

Cooke Aquaculture refuse d'abandonner

Les dirigeants de Cooke Aquaculture rejettent toutefois ces conclusions. Le comité d’enquête n’a pas l’expertise nécessaire pour déterminer la cause de l'effondrement de son bassin, selon Joel Richardson, vice-président, relations publiques de l'entreprise.

« Nous croyons que la politique entourant l'élevage du saumon atlantique dans l'État d  Washington est motivée par beaucoup de fausses informations. C'est purement une question politique, elle n'est pas fondée sur la science, elle n'est pas fondée sur l'histoire. »

Joel Richardson affirme que les responsables de l'entreprise resteront à Washington dans les mois à venir pour tenter de faire adopter des amendements au projet de loi avant le vote final de la législature de l'État, prévue pour le mois de mars.

L'entreprise récolte environ 12 millions de livres de poisson par an dans l'État de Washington, où ses opérations représentent environ 6 % de ses ventes totales.

Nouveau-Brunswick

Environnement