•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des villes ontariennes envisagent une taxe hôtelière

Une chambre d'hôtel à Toronto

Une chambre d'hôtel à Toronto

Photo : Radio-Canada / Mary Webster

Radio-Canada

Prendre des vacances en Ontario pourrait coûter plus cher cette année. Plusieurs villes sont en voie d'adopter une taxe hôtelière de 4 %.

Un texte de Stéphany Laperrière

Cet automne, l'Ontario a adopté un règlement qui donne le droit aux municipalités de prélever une taxe hôtelière, à condition de partager les revenus générés avec un organisme touristique régional.

Toronto a récemment décidé d'imposer une taxe de 4 % sur toute nuitée à l'hôtel ou dans un gîte, y compris les hébergements d'Airbnb.

Le Grand Sudbury songe à lui emboiter le pas.

Si vous visitez une ville, vous utilisez ses infrastructures, mais vous ne payez pas de taxes. Les municipalités devraient pouvoir en récupérer une partie [des dépenses touristiques].

Mike Jakibo, conseiller municipal du Grand Sudbury

Inquiétudes

Damian Byrne, copropriétaire du Woodfield Bed and Breakfast à London, croit que l'imposition d'une taxe hôtelière pourrait rebuter des clients potentiels.

« Ça pourrait être la goutte qui fait déborder le vase », dit-il.

London est en effet une autre ville ontarienne qui envisage une telle taxe.

Ça a été lancé comme ça, sans explication et sans mécanisme pour s'assurer que les revenus soient utilisés de manière responsable.

Damian Byrne, copropriétaire du Woodfield Bed and Breakfast à London

Gestion des revenus

Le directeur général de l'organisme Tourisme Nord-Est de l'Ontario croit qu'une taxe hôtelière peut encourager le tourisme, à condition que les revenus soient utilisés à bon escient.

« [Ça peut aider à] bonifier les festivals, à amener des évènements sportifs... ce qui augmente la valeur des établissements hôteliers », dit-il.

Il ajoute que les touristes continuent de se rendre à New York, à Las Vegas et à Niagara Falls, même si ces villes leur imposent des taxes.

London et Sudbury attendent une proposition détaillée des fonctionnaires municipaux, mais une taxe hôtelière pourrait entrer en vigueur dès cet été dans les deux villes, à condition qu'elle soit approuvée par les conseils municipaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Tourisme