•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pad Man, le film de Bollywood qui s’attaque au tabou des menstruations

Les vedettes de Bollywood Twinkle Khanna, son mari Akshay Kumar et Radhika Apte
Twinkle Khanna, son mari Akshay Kumar et Radhika Apte, vedettes de Bollywood Photo: AFP/Getty Images

Dans un pays conservateur comme l'Inde, voir un très populaire acteur de Bollywood tenir une serviette hygiénique et parler avec le sourire d'hygiène menstruelle est improbable.

C’est pourtant exactement ce qu’a fait l’Indo-Canadien Akshay Kumar lors de la promotion de son film Pad Man, qui est sorti dans les cinémas indiens vendredi.

Kumar, l’acteur principal du film, joue le rôle d’un homme vivant dans une petite ville du sud de l’Inde qui se met à fabriquer des serviettes hygiéniques à prix modique après avoir découvert que sa femme n’y avait pas accès à cause de leur prix prohibitif.

Le sujet des menstruations et de l’hygiène menstruelle est rarement, voire jamais, abordé ouvertement dans les foyers indiens.

Dans les pharmacies et les magasins, les tampons et les serviettes hygiéniques font l’objet du même traitement que les condoms : ils sont emballés dans des sacs de plastique noirs pour éviter aux clients de se sentir mal à l’aise lorsqu'ils en achètent.

Dans de nombreux foyers, on interdit aux femmes d’aller au temple, de participer aux rituels religieux et de mettre les pieds dans la cuisine quand elles ont leurs règles.

Kumar et le film Pad Man viennent donc briser un tabou. « Oui, ce sont des serviettes hygiéniques. Oui, elles appartiennent à ces femmes formidables. Oui, elles étaient contentes de m’en prêter une afin que je puisse soutenir avec elles cette initiative dont on a bien besoin », a tweeté vendredi l’acteur de Bollywood Sidharth Malhotra, en publiant une photo de lui posant, une serviette hygiénique à la main, au milieu de ses admiratrices.

Un mouvement est lancé

Malhotra n’est pas la seule vedette à s’exprimer au sujet des menstruations. Des dizaines d’autres acteurs et actrices de Bollywood, dont la célébrité sri-lankaise Jacqueline Fernandez, ont tweeté des photos d’eux-mêmes tenant une serviette hygiénique en faisant référence au film.

Des émissions radio ont parlé du film et de la honte généralement associée aux règles en Inde. « C’est, je crois, la plus grande réussite de #PadMan… les hommes et les femmes brisent le tabou », a tweeté Kumar.

Le film est librement adapté de la vie d'Arunachalam Muruganantham, qui, lorsqu'il découvre que sa femme utilise des chiffons et des journaux comme protection lors de ses règles, invente une machine permettant de fabriquer des serviettes hygiéniques moins chères que la plupart de celles qui sont en vente dans les magasins. À l’époque, les habitants de son village le montrent du doigt et sa femme le prend pour un fou.

C’est la femme de Kumar, l’écrivaine Twinkle Khanna, qui poussé son mari à faire une adaptation cinématographique du livre qu’elle a écrit sur la vie de Muruganantham.

Avec les informations de Associated Press

Cinéma

Arts