•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une productrice se suicide, sa famille blâme le scandale Weinstein

La productrice Jill Messick sourit et pose aux côtés d'un homme lors de la première d'un film en 2007.
La productrice Jill Messick en 2007 Photo: Getty Images / Kevin Winter

Productrice de films comme Frida ou Maman porteuse (Baby Mama), Jill Messick s'est suicidée mercredi à l'âge de 50 ans. Sa famille, qui a annoncé la nouvelle jeudi, souligne combien cette mère de deux enfants avait souffert, ces derniers mois, d'un des scandales autour de Harvey Weinstein, qui la visait indirectement.

Jill Messick avait été diagnostiquée bipolaire et faisait face à la dépression depuis plusieurs années, a précisé son entourage dans un communiqué. Toutefois, il souligne aussi que Jill Messick a particulièrement mal vécu, ces derniers mois, d’être associée à l'affaire qui voit s'affronter Rose McGowan à Harvey Weinstein.

L’actrice a été l’une des premières à dénoncer publiquement les méfaits du puissant producteur hollywoodien. Tout en affirmant avoir été violée par Weinstein lors de Festival de Sundance en 1997, elle a également montré du doigt le comportement de Jill Messick, qui était alors sa gérante. Cette dernière n’aurait pas soutenu Rose McGowan dans son combat contre producteur et aurait même accepté ensuite de travailler pour lui.

La version avancée par la famille de Jill Messick diffère : McGowan lui aurait rapporté l’incident sans parler de viol. Néanmoins, comprenant que quelque chose d’anormal (sinon illégal) s’était passé, Messick aurait informé ses supérieurs plusieurs mois avant de rejoindre l’équipe de Miramax.

L'actrice américaine Rose McGowanL'actrice Rose McGowan Photo : Associated Press / Richard Shotwell

Le mois dernier, les avocats de Weinstein ont cité un courriel envoyé par la défunte pour défendre leur client. On peut y lire que Rose McGowan a expliqué à Jill Messick qu’elle est allée de son plein gré dans un jacuzzi avec Weinstein, le regrettant ensuite. Le producteur déchu a nié les allégations de viol.

Selon ses proches, Messick aurait choisi de ne pas se défendre par peur de compromettre le combat mené par les femmes victimes d’inconduites sexuelles. « Elle a préféré ne pas nourrir la frénésie, laissant son nom et sa réputation être salis même si elle n’avait rien fait de mal », a affirmé la famille dans son communiqué.

Elle aurait malgré tout souffert de voir « son nom faire les gros titres encore et encore [...] ainsi que des tentatives désespérées de Harvey pour se justifier ».

Ni Harvey Weinstein ni Rose McGowan n’a pour l’instant réagi à la mort de Jill Messick ou au communiqué de sa famille.

Avec les informations de Associated Press

Célébrités

Arts