•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression sexuelle : Tarantino présente ses excuses à la victime de Roman Polanski

Le réalisateur Quentin Tarantino prend la pose sur le tapis rouge de <i>Hateful Eight</i> à Londres, en 2014.
Quentin Tarantino Photo: Reuters / Archives/Luke MacGregor

Quentin Tarantino s'est excusé jeudi auprès de Samantha Geimer, qui affirme avoir été violée par Roman Polanski en 1978. Lors d'une entrevue radio avec Howard Stern en 2003, le réalisateur avait tenu des propos polémiques qui ont refait surface ces derniers jours.

« Ignorant, insensible et par-dessus tout incorrect » : c’est ainsi que le cinéaste de Pulp Fiction décrit son comportement dans une déclaration envoyée au site IndieWire. Dans ses commentaires « cavaliers », Quentin Tarantino avait dit que Samantha Geimer, âgée de 13 ans en 1978, était « d’humeur à la fête » et « avait cherché » à avoir une relation sexuelle avec Roman Polanski.

« Quinze ans plus tard, je me rends compte à quel point j’étais dans le tort, poursuit le réalisateur de 54 ans. Samantha Geimer A ÉTÉ violée par Roman Polanski. Quand Howard [Stern] a évoqué Roman Polanski, j’ai joué à l’avocat du diable dans cette affaire pour être provocateur. Je n’ai pas tenu compte des sentiments de Mme Geimer et j’en suis vraiment désolé. »

À l'époque de cette entrevue, cela faisait déjà 25 ans que Roman Polanski avait fui les États-Unis, où il devait recevoir une peine pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. Samantha Geimer, aujourd’hui âgée de 54 ans, a jugé que Tarantino avait tort et qu’il le savait.

Critiqué pour une cascade potentiellement mortelle

Plus tôt cette semaine, Quentin Tarantino a été sévèrement critiqué pour une cascade qui a mal tourné pour Uma Thurman lors du tournage de Kill Bill en 2003. L’actrice est revenue sur les événements samedi dans une chronique dans le New York Times, où elle allègue aussi avoir été agressée par le producteur hollywoodien Harvey Weinstein.

Elle dit que le réalisateur l’a poussée à conduire une voiture qu’elle qualifie de « boîte de la mort » et a publié la vidéo de l’accident. Pour sa part, Quentin Tarantino a contesté certains détails, mais a finalement reconnu que cet accident était « le plus gros regret de sa vie ».

« Je suis fière de lui pour avoir fait la bonne chose et pour son courage », a écrit l’actrice, qui dit subir des séquelles permanentes de l’accident à la nuque et aux genoux.

Avec les informations de Associated Press

Célébrités

Arts