•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 choses qui pourraient vous arriver si vous gagnez le Prix du récit Radio-Canada

Une personne rédigeant un texte à l'ordinateur
Les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels Photo: iStock
Radio-Canada

Imaginez ce qui pourrait vous arriver si vous remportez le Prix du récit Radio-Canada (date limite pour envoyer vos textes : 28 février). Survol d'un monde de possibilités. 


1. Vous retrouver dans le studio de Plus on est de fous, plus on lit! avec Marie-Louise Arsenault

L'animatrice sourit pendant la diffusion de son émission Plus on est de fous, plus on litL'animatrice Marie-Louise Arsenault Photo : Radio-Canada / Christian Côté

2. Croiser un ours à Banff pendant votre résidence d'écriture et en tirer le sujet de votre prochaine nouvelle, ou de votre biographie posthume, selon l'appétit de l'ours.

Un ours noir est allongé sur la branche d'un arbre. Un ours noir dans un arbre Photo : La Presse canadienne / HO-CFJC-Chad Klassen

3. Faire de votre nouvelle le chapitre d'un roman, trouver un éditeur, publier votre roman et en faire un film (Marie-Sissi Labrèche, Prix de la nouvelle, 1999).

Une scène tirée du film « Borderline », adapté des romans de Marie-Sissi Labrèche « Borderline » et « La brèche », avec Isabelle Blais. Une scène tirée du film « Borderline », adapté des romans de Marie-Sissi Labrèche « Borderline » et « La brèche », avec Isabelle Blais. Photo : Max Films

4. Recevoir un appel de nous au bureau. Croire à un canular. Rappeler pour être sûre que ce n'est pas une blague. Sortir, faire une promenade, reprendre ses esprits et revenir toute souriante au travail (Suzanne Myre, Prix de la nouvelle, 2001).

Un téléphone ancien vert posé sur une surface en bois.Un téléphone ancien. Photo : iStock

5. Pouvoir épingler au-dessus de votre bureau les bons mots de Pierre Foglia à votre sujet dans La Presse pour vous encourager à écrire chaque matin (Alexandre McCabe, Prix du récit, 2012).

Le billet de Pierre Foglia dans La Presse à propos d'Alexandre McCabe, lauréat du Prix du récit Rradio-Canada 2012 pour « Chez la reine, les exilés », devenu depuis un roman, « Chez la reine » (La peuplade).Le billet de Pierre Foglia dans La Presse à propos d'Alexandre McCabe, lauréat du Prix du récit Rradio-Canada 2012 pour « Chez la reine, les exilés », devenu depuis un roman, « Chez la reine » (La peuplade). Photo : lapresse.ca/capture d'écran

6. Avec la bourse de 6000 $ offerte par le Conseil des arts du Canada, rembourser (enfin) votre dette étudiante, ou votre dentiste, et ne plus avoir à frôler les murs quand vous croisez votre banquier. 

Une main glisse un billet de 50$ dans une tirelire.Le Conseil des arts du Canada offre une bourse de 6000 $ aux lauréats, et de 1000 $ aux finalistes. Photo : iStock

7. Pouvoir enfin répondre, aux soupers de famille, quand on vous demande votre profession : oui j'écris, et j'ai même gagné un prix.

Geneviève Jannelle recevant en 2012 sa bourse de 6000 $ des mains de Diane Miljours, du Conseil des arts du CanadaGeneviève Jannelle recevant en 2012 sa bourse de 6000 $ des mains de Diane Miljours, du Conseil des arts du Canada Photo : Gunther Gamper

8. Rencontrer l'amour, comme cette finaliste anglophone (Erika De Vasconcelos) qui, à une soirée littéraire, parla de son texte à un auteur (Nino Ricci), ne sachant pas qu'il l'avait lu l'année précédente à titre de membre du jury, poursuivit la conversation et, de fil en aiguille, finit par l'épouser.

Photo d'un index et d'un majeur entrelacés sur lesquels des visages et un cœur ont été dessinés pour représenter des amoureux. Deux doigts enlacés comme des amoureux Photo : iStock

9. Passer à la télévision pour la première fois, se faire qualifier de « jeune dramaturge qui promet », puis devenir une icône de la littérature d'ici (Michel Tremblay, Concours des jeunes auteurs Radio-Canada, 1964).

Au « Gala des jeunes auteurs » en 1964, l'auteur et lauréat du concours Michel Tremblay interviewé par l'animateur Jacques Boulanger.Au « Gala des jeunes auteurs » en 1964, l'auteur et lauréat du concours Michel Tremblay interviewé par l'animateur Jacques Boulanger. Photo : Radio-Canada/André Le Coz

10. Recevoir une invitation pour assister à la remise des Prix littéraires du Gouverneur général à Rideau Hall en bonne compagnie.

Vue du public assistant à la cérémonie de remise des Prix littéraires du Gouverneur général 2017 à Rideau Hall, en présence de La Gouverneure générale du Canada, Julie PayetteLa Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, prenant la parole lors de la cérémonie de remise des Prix littéraires du Gouverneur général 2017 à Rideau Hall Photo : Sgt Johanie Maheu, Rideau Hall © BSGG, 2017
Prix du récit : Inscrivez-vous du 1er janvier au 28 février.



Livres

Arts