•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan : un asile pour les musulmans ahmadis

Asif Mahmood aide sa mère à monter dans leur véhicule.

Asif Mahmood est arrivé en Saskatchewan en 2014, avec sa femme, ses deux enfants et sa mère.

Photo : Radio-Canada / Micki Cowan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La majorité des personnes qui demandent l'asile en Saskatchewan invoquant des persécutions religieuses sont des musulmans ahmadis du Pakistan, selon les données d'une enquête menée par CBC.

Le taux d’acceptation des demandeurs d’asile ahmadis est parmi les plus élevés au Canada. Sur 1500 demandes, environ 97 % sont approuvées.

Franz Volker Greifenhagen, un professeur d’études religieuses à l’Université de Regina, n’est pas surpris par ces chiffres.

Persécutés au Pakistan

Au Pakistan, les adeptes de l'Ahmadiyya, une branche de l’islam, ne sont pas considérés comme des musulmans.

Ils peuvent être mis en prison s’ils s’identifient comme des musulmans ou s’ils répondent à l’appel à la prière, explique-t-il.

Tu es toujours disqualifié, écarté.

Une citation de : Franz Volker Greifenhagen, professeur d’études religieuses à l’Université de Regina

De nombreux musulmans ahmadis sont ciblés et tués par d’autres citoyens qui les accusent de blasphémer.

Un rescapé d'une attaque à Regina

Asif Mahmood est le rescapé d’une attaque. En mai 2010, il était à l'intérieur d’une des deux mosquées ahmadis attaquées, à Lahore, au Pakistan.

Asif Mahmood et sa mère à la sortie de la mosquée. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Asif Mahmood et sa mère, Amtul Rasheed, quittent la mosquée ahmadi de Regina, après la prière du vendredi.

Photo : Radio-Canada / Micki Cowan

Le père d’Asif Mahmood, deux de ses cousins et son oncle ont été tués ce jour-là, parmi 94 autres victimes.

Nous avons grandi avec le principe que nous ne sommes pas en sécurité, n’importe qui peut en fait venir et nous attaquer.

Une citation de : Asif Mahmood, réfugié pakistanais ahmadi

Asif Mahmood a dû prendre le temps nécessaire pour se remettre d'une telle attaque. En 2014, il a demandé avec sa femme, ses deux enfants et sa mère l’asile en Saskatchewan.

Communauté grandissante

La communauté Ahmadi, très impliquée en Saskatchewan, est grandissante. Cette année, la troisième mosquée Ahmadi de la province ouvrira ses portes, à Saskatoon.

Les mosquées de Regina et Lloydminster avaient été inaugurées en 2016.

Le premier député musulman en Saskatchewan

En 2016, la Saskatchewan a vu l'élection du premier député musulman et ahmadi de la province.

Muhammad Fiaz est arrivé en 1995 au Canada et a été élu député de la circonscription de Regina Pasqua.

Muhammad Fiaz n’a jamais considéré être candidat à une élection au Pakistan, puisqu’il n’avait même pas le droit de vote en raison de sa religion.

À lire aussi :

Avec les informations de Micki Cowan (CBC News).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !