•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramways de Toronto : Bombardier ajoute une chaîne d’assemblage à Kingston

Photo de passagers qui montent à bord d'un tramway.
L'un des nouveaux tramways de Bombardier à Toronto, rue King Photo: Radio-Canada / David Donnelly
Radio-Canada

Faisant face à des mois de retards dans la livraison des nouveaux tramways de Toronto, Bombardier appelle son usine de Kingston en renfort.

Cette deuxième chaîne d’assemblage s’ajoute à celle de Thunder Bay, qui tourne déjà à plein régime, selon le constructeur.

De nouveaux emplois doivent être créés à Kingston, mais Bombardier n’en a pas précisé le nombre.

Selon le calendrier de production initial, Toronto devrait avoir près de 150 nouveaux tramways en service présentement. Or, Bombardier ne lui en a livré qu'une soixantaine jusqu'à maintenant.

Bombardier dit avoir « exigé » de ses fournisseurs « des mesures correctives afin d'améliorer la performance et d'accélérer les livraisons » et précise avoir redressé la barre dans la production à la fin de 2017.

Nous avons établi un double approvisionnement sur des composants-clés. Le plus important, nous avons ajouté une deuxième ligne de production à Kingston.

Eric Prud‘Homme, porte-parole de Bombardier

Bombardier promet de livrer 65 tramways à Toronto cette année, soit autant que durant les quatre dernières années combinées.

Calendrier de livraison prévu en 2018 :

  • 1er trimestre : 11 trams
  • 2e trimestre : 16 trams
  • 3e trimestre : 17 trams
  • 4e trimestre : 21 trams

Toronto sceptique

La Commission de transport de Toronto (CTT), qui gère le transport en commun dans la Ville Reine, qualifie l'ajout d'une deuxième chaîne d'assemblage de « chose à faire » dans les circonstances.

Toutefois, après de multiples violations du calendrier de livraison dans le passé, la CTT « attend » de voir si Bombardier respectera sa nouvelle cible.

Bombardier a beaucoup de travail à faire pour regagner la confiance de la CTT et de ses usagers.

Brad Ross, porte-parole de la CTT

Bombardier assure que l'ensemble des 204 tramways commandés par Toronto seront livrés d'ici la fin de 2019, comme le prévoit le contrat de 1 milliard de dollars signé en 2009.

De son côté, la CTT continue à évaluer différentes « options », y compris l'ajout d'autobus le long des lignes de tramways, si la Ville n'a pas assez de nouveaux trams pour remplacer ses vieux véhicules.

Toronto réclame d'ailleurs 50 millions en indemnités à Bombardier, à cause du coût des réparations effectuées à ses vieux trams pour prolonger leur durée de vie.

Politique municipale

Économie